Tara part traquer la pollution en Méditerranée

Lundi 17 mars 2014 à 10h11

Mots clés : , ,

Le voilier Tara, actuellement amarré au port du Havre, prépare sa prochaine mission en Méditerranée. Il s'agira d'y traquer la matière synthétique non bio-dégradable rejetée par l'homme.


Crédits photo: AFP

Après avoir passé plus de quatre ans à naviguer autour de la planète, y compris un audacieux tour de l'Arctique en 2013, le voilier Tara prépare une nouvelle mission en Méditerranée. Le 10 avril prochain, le deux-mâts quittera le quai des Antilles, au Havre, pour rejoindre la Méditerranée. Jusqu'en décembre, l'équipage complètera un programme de 17 étapes, de Barcelone à Beyrouth, de Gênes à Sidi Bou Saïd ou Tanger. Tara va parcourir 16.000 kilomètres à la recherche de ces micro-fragments de plastique dont le nombre, selon l'Union Européenne, est estimé à 250 milliards. La Méditerranée est un terrain d'étude très riche: elle ne constitue que 1% de la surface totale des mers et océans du globe mais elle abrite 8% de la biologie marine et concentre près du quart du trafic maritime mondial.

 

A la pêche au plastique

 

A l'aide de filets spéciaux, Tara va donc se livrer à une cinquantaine de stations de prélèvement, notamment à proximité des grandes agglomérations et des embouchures des fleuves. "Ce plastique flottant charrié par les grands fleuves qui se jettent en Méditerranée est devenu une composante de son écosystème qui influence la chimie de la mer", a expliqué le Dr Gaby Gorsky, responsable scientifique de la mission et directeur de l'observatoire océanographique de Villefranche-sur-Mer. Les échantillons de ces micro-particules (entre 1/3 de millimètre et 5 cm) qui colonisent la communauté microbienne "entrent désormais dans la chaîne alimentaire marine -donc dans notre assiette- avec des conséquences mal connues", ajoute le scientifique.

Pour Etienne Bourgois, propriétaire de la goélette et patron de Tara Expéditions, "cette nouvelle mission a également pour objectif de promouvoir le développement des aires marines protégées (AMP) dans les différents pays abordés". La pression démographique est de plus en plus forte sur les rives de la Méditerranée. "L'eau met un siècle à se renouveler, et les mesures de protection de la Grande Bleue doivent être rapidement multipliées", insiste-t-il. Les organisateurs de Tara Expéditions sont ouverts aux propositions de partenaires et bénévoles locaux pour construire cette campagne.

 

LIRE AUSSI:

Le site de Tara Expéditions

Un tour de l'Arctique à la voile et pour la science


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction