La saintoise et la yole ronde traversent les décennies

Lundi 17 mars 2014 à 11h28

Mots clés : ,

La saintoise et la yole martiniquaise, deux bateaux de pêche traditionnels faisant désormais partie intégrante du patrimoine antillais, ont su résister au poids des années et connaissent aujourd’hui une nouvelle jeunesse.


Martinique Yoles Festival 2012. Crédit photo : CMT/Gérard Germain

Autrefois utilisées par les pêcheurs locaux, la saintoise et la yole ronde sont aujourd’hui encore très répandues aux Antilles. Délaissées par les pêcheurs modernes, ces deux embarcations traditionnelles ont su traverser les années et servent désormais de supports à de nombreuses compétitions organisées notamment aux Saintes, en Martinique mais également dans le reste des Antilles françaises.


La saintoise, embarcation traditionnelle des Saintes


Barque de pêche traditionnelle des Saintes, la saintoise, connue également sous le nom de « canot saintois » a été introduite à l’origine dans l’archipel par les charpentiers de marine bretons qui se sont installés aux Saintes au XVIIIe siècle. Bateau de pêche manœuvrable à la rame ou à la voile, la saintoise, dont les voiles sont raccordées au mât par des lianes appelées « ailes de ravèt », a su évoluer avec son temps. Équipée d’un moteur, elle est toujours utilisée par certains pêcheurs des Petites Antilles, où elle a remplacé le gommier traditionnel jugé beaucoup moins stable. Si aujourd’hui, les bois du Nord, d’acajou et de poirier pays, ont fait place aux matériaux composites pour la construction de la coque, la saintoise garde son charme d’antan et séduit, outre les pêcheurs, de nombreux amateurs de voile antillais. Alors qu’au départ, les régates de saintoises n’avaient lieu qu’en rade des Saintes, le bateau a su séduire rapidement les Guadeloupéens et les habitants des îles voisines telles que la Désirade et Saint-Barthélemy. Sa pratique s’est d’ailleurs démocratisée depuis la création en 2001 du Tour de Guadeloupe à la voile traditionnelle, organisée par le Comité guadeloupéen de voile traditionnelle. Aujourd’hui, la saintoise est toujours construite à l’unité par le chantier Alain Foy, basé à Marigot, mais également par d’autres chantiers qui ont vu le jour en Guadeloupe et à la Désirade.


La yole ronde, embarcation reine en Martinique


C’est en Martinique qu’a été construite la première yole ronde dans les années 40. Imaginée par un charpentier du François, la yole ronde, s’inspire de la yole européenne et du gommier - embarcation construite en bois de gommier qui servait aux pêcheurs martiniquais. Ce bateau en bois massif étroit, effilé, léger et très rapide n’a ni dérive, ni gouvernail. Il fut longtemps utilisé par les pêcheurs pour revenir à la voile de leur lieu de travail, la yole ronde a rapidement servi de support à des compétitions sauvages organisées le dimanche, qui ont rapidement attiré de plus en plus de spectateurs. À tel point que certaines communes, telles que le François, le Robert et le Vauclin ont décidé d’organiser de vraies courses de yoles rondes lors de leurs fêtes patronales. L’engouement croissant autour de ces compétitions est à l’origine de la création en 1972 de la Société des yoles rondes et gommiers de la Martinique, à laquelle a succédé en 1984 la Société des yoles rondes de la Martinique, qui compte désormais plus de 700 membres. Aujourd’hui, de nombreuses compétitions de yoles rondes regroupant des équipages de 15 à 18 personnes sont organisées sur le littoral martiniquais tout au long de l’année. La plus célèbre d’entre elles, le Tour de la Martinique des yoles rondes, est l’événement phare de l’année. En effet, cette compétition, qui fait le tour de l’île avec escale dans plusieurs communes, attire chaque année une très grande partie de la population. Celle-ci se masse le long des côtes pour encourager les équipages.


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction