Course au rêve dans les Caraïbes

Mercredi 16 avril 2014 à 06h25

Évasion. Les plus beaux yachts de la planète participent cette semaine aux traditionnelles « Voiles de St-Barth ».


Les Voiles de St Barth 2011 / La Chaîne Météo

Avec un mercure oscillant entre 22 °C et 30 °C au coeur de l'hiver métropolitain, un ciel d'azur et une nature généreuse, Saint-Barth est un terrain de jeu apprécié des marins. «À chaque virement de bord, c'est un nouveau paysage marin qui s'offre à nous, plus magnifique que le précédent», assurait ainsi le skipper Ken Read en montant sur le podium de l'édition 2012. Même constat chez Bertrand de Broc, héros du Vendée Globe et concurrent des Voiles de Saint-Barth 2014, qui renchérit en rappelant les atouts tactiques d'un plan d'eau aux courants et aux vents taquins avec les effets de relief. Le marin espère profiter de 15 à 25 noeuds pour cette 5e édition des Voiles.

«Je connais bien la ligne d'arrivée de Saint-Barth pour l'avoir franchie à sept reprises lors d'arrivées de la Transat AG2R-La Mondiale», explique-t-il. Cette fois-ci, il a choisi de dompter un catamaran TS 52 nommé Pampero. «Cela va être amusant car je n'ai pas l'habitude de régater sur ce type de bateau», précise-t-il.Le marin breton est accompagné de la plus grande flotte jamais vue sur les Voiles de Saint-Barth - 70 unités et un millier de marins - avec notamment dix membres de la classe Maxi, des unités prestigieuses qui garantissent à elles seules le spectacle.

 

Le spectacle des régates au contact

 

Les Voiles de Saint-Barth réunissent des habitués des régates classiques qui s'affrontent de la Méditerranée aux Antilles en fonction des saisons. Des amateurs et des régatiers professionnels, venus notamment de la Coupe de l'America, se livrent de mémorables batailles. Cette année, l'un des duels les plus attendus se jouera en classe Maxi, entre deux majestueux monocoques américains, le grand habitué Rambler et le nouveau venu Bella Mente.

«Nous nous sommes imposés à trois reprises, mais je crains que cette année les nouveaux Mini-Maxi ne nous donnent du fil à retordre, commente le propriétaire du premier, George David. Ils sont plus rapides que nous sur petits parcours.» De son côté, le propriétaire de Bella Mente, Hap Fauth, constate: «Rambler a l'avantage de la longueur et son équipage est très aguerri. Il navigue vraiment bien. Mais nous avons quelques atouts dans notre manche, et nous nous sommes aménagés quatre journées d'entraînement sur Bella Mente avant les régates. Ce devrait être amusant...» Les équipiers poussent ces dames du large au maximum de leur capacité, au cours de joutes tendues sur des ponts briqués. «Nous sommes à la recherche d'une nouvelle forme d'opposition après avoir participé pendant trois ans à tous les grands rendez-vous méditerranéens», explique Arco van Nieuland, copropriétaire du Maxi Aragon, conscient de la précision des régatiers habitués aux Caraïbes.

«Naviguer à Saint-Barth est un véritable défi. Nous voulons nous montrer à la hauteur et progresser au contact de régatiers venus du monde entier, dans un environnement totalement nouveau...» Au sein de cette classe Maxi, on retrouve également deux unités particulièrement impressionnantes: Highland Breeze et Varsovie, respectivement 34 mètres et 30 mètres de longueur. Après les régates, ces yachts reprendront un rythme plus paisible, en location de luxe pour plus de 40 000 euros la semaine.

 

Nature sauvage

 

Le cadre exceptionnel des Voiles de Saint-Barth permet de jouer sur le tableau sportif et relationnel. «Ici, je lie le plaisir de régater sur un bateau rapide et confortable et celui de remercier ceux qui m'ont aidé à prendre le départ du dernier Vendée Globe, précise Bertrand de Broc, porté par un système de multi-sponsoring avec son projet Votre Nom autour du monde. Je les embarque avec moi pour leur faire découvrir la régate. Pour moi, les Voiles de Saint-Barth, c'est une course à 60 % et des remerciements à 40 %» Les mille équipiers engagés sur l'événement vont profiter du cadre hors norme de l'île antillaise. Saint-Barthélemy, connu pour accueillir les célébrités du monde entier dans un cadre sélectif, a su préserver sa nature sauvage. Sur la petite vingtaine de plages de l'île, les marins profiteront de plusieurs sites accessibles uniquement par la mer. Un lagon sécurisant, la constance des alizés et des vagues bien formées font aussi le bonheur des amateurs de glisse, du kitesurf au stand up paddle. Pour partir à la découverte de la faune locale, de nombreux sites proposent des plongées à la découverte des fonds colorés ou des sorties de pêche.


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction