Le tour du monde à portée de rêve

Mardi 29 avril 2014 à 16h00

Mots clés :

Qui n’a jamais imaginé vivre un grand voyage en mer en effectuant une boucle sur tous les océans de la planète ? Embarquer pour un tour du monde à bord d’un paquebot ou d’un cargo permet de concrétiser ce rêve.


C’est le voyage d’une vie, « une manière d’être heureux à bord entre ciel et mer », écrivait Blaise Cendrars. Depuis 1922, la compagnie Cunard, qui fêtera ses 175 ans d’existence en 2015, propose des tours du monde à bord de ses paquebots, au départ de Southampton. Et chaque année, à bord du Queen Elisabeth, du Queen Victoria ou du légendaire Queen Mary 2, une partie des passagers ne se contente pas d’effectuer une ou deux escales puis de rentrer en avion. Ils viennent pour rester à bord toute la durée de la croisière, soit 113 jours. Et ils y prennent goût. « Certains de nos clients reviennent régulièrement pour un tour complet du monde, notamment lorsque les ports d’escale changent », commente Corinne Renard, directrice commerciale chez Cunard. Les paquebots partent de Southampton entre le 10 et le 20 janvier et reviennent à leur point de départ le 3 mai. Les prix d’un tour du monde varient de 15.000 euros pour une cabine double intérieure à plus de 170.000 euros pour la meilleure suite. Prochain embarquement en 2015.


Loin des réalités terrestres


Mais pour les amateurs de Joseph Conrad, Pierre Loti ou Edouard Peisson, auteurs qui ont fait rêver dans leur sillage sur toutes les mers de la planète, le tour du monde en cargo sera sans doute plus adapté. Ce navire de commerce peut être un porte-conteneurs, un pétrolier, un vraquier ou encore un minéralier. Contrairement à une idée reçue, le confort à bord est loin d’être rudimentaire. Les cargos offrent des cabines à passagers spacieuses, climatisées et bien équipées avec cabinet de toilette personnel. Mais à la différence des paquebots, ils ne proposent pas d’animations à bord. « Nos clients apprécient la mer et vivent le plaisir de se retrouver avec eux-mêmes, coupés des réalités terrestres », explique Frédéric Sauvadet, directeur de l’agence Mer et Voyages, qui propose un tour du monde en 126 jours en cargo. En effet, c’est au voyageur d’organiser lui-même sa journée et ses distractions, faites de lecture, musique ou contemplation de l’océan. Des occupations ponctuées par les repas à la table des officiers, à heure fixe, pour respecter les quarts de l’équipage. Les passagers ont généralement accès à tout le navire, y compris la passerelle et la salle des machines, à condition d’être discrets et de ne pas gêner les manœuvres. Souvent, des relations se nouent avec l’équipage et la maîtrise de l’anglais, la langue internationale du monde maritime, est utile pour communiquer avec les marins philippins, russes ou coréens. Comme pour les paquebots, il est recommandé de s’y prendre à l’avance pour réserver une place. Comptez autour de 10.000 euros pour un tour du monde avec escale prolongée en Asie.
 


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction