L'été s'annonce chaud et orageux

Mardi 13 mai 2014 à 06h06

Mots clés : , , , ,

Les prévisions saisonnières permettent d’établir les premières tendances pour l’été à venir. Après un hiver doux et un printemps sans excès, l’été s’annonce chaud et orageux.


Sous licence creative commons angeloangelo

Après un hiver remarquablement doux et un printemps précoce, nous n’avons pas encore connu de fortes chaleurs à l’échelle de la France. Ainsi, le mercure n’est pas encore passé au-dessus de la barre des 25°C à Paris. Cependant, les statistiques laissent espérer un bel été : lors des années aux hivers remarquablement doux, les étés sont majoritairement chauds et très orageux. « D’autre part, le phénomène El Nino ce met en place dans le Pacifique et ce courant annonce des saisons estivales chaudes et orageuses dans l’hémisphère nord, comme en 1990, 2003, 2006 et 2009 », observe Régis Crépet, spécialiste des prévisions saisonnières pour Météo Consult. Enfin, deux signaux ressortent des modélisations numériques étudiées par les météorologues : la remontée marquée vers le nord des anticyclones des Açores, grâce au puissant courant d’altitude appelé Jet Stream, et la présence d’une forte humidité de surface, annonciatrice d’un temps orageux et souvent lourd. « Il s’agit là d’un schéma dominant, prévient Régis Crépet, qui n’empêchera pas le passage occasionnel de perturbations. » Le spécialiste météo table sur l’arrivée d’un temps chaud et orageux dès les premières semaines de juin. « En juillet, la première décade pourrait être la plus belle, poursuit-il. Et en août, la dernière décade serait plus perturbée avec le retour des perturbations atlantiques sur l’ouest de la France. » Il s’agit de premières indications à très longue échéance.

 

Les meilleures destinations

 

Dans cette configuration globale, il est possible d'élaborer un profil de l'été par types de région. « On sait, par exemple, que les orages de marais barométriques éclatent essentiellement en zones de reliefs : ce sont donc les montagnes qui risquent de subir de fréquents et forts orages d'évolution diurne, explique Régis Crépet. Avec la chaleur, les cumulonimbus bourgeonnent en cours de journée et les orages éclatent l'après-midi avant de se calmer le soir ». C'est ce type de scénario qui semble devoir être prédominant sur l'ensemble de l'Europe de l'ouest. De ce fait, les littoraux seront privilégiés car l'air plus frais de la mer maintient une stabilité de l'air : le ciel est dégagé, le soleil brille et les brises thermiques rythment les journées côtières. En revanche, le ciel devient plus menaçant sur l'arrière-pays et le tonnerre gronde sur les montagnes. « Ce type de temps pourrait être récurrent cet été sur la Côte d'Azur, la Corse, le Roussillon, mais aussi en Espagne, Grèce et Italie », précise-t-il. La côte Aquitaine serait plus exposée aux orages remontant d'Espagne, tandis que les côtes du nord-ouest de la France pourraient connaître globalement le calme d’un bel été.
 


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction