Dormir perché à 25 mètres de hauteur dans un phare

Mercredi 21 mai 2014 à 11h10

Mots clés :

Lassés des hôtels traditionnels, pourquoi ne pas tenter l’aventure et séjourner dans un lieu extraordinaire ? Après les yourtes, les roulottes, les bulles transparentes à la belle étoile,voici la nuit dans un phare, avec vue panoramique à 360 degrés.


Riantec, vue de la petite mer de Gâvres depuis l'hébergement du phare de Kerbel, location gîte et phare. Crédits photo : BERTHIER Emmanuel / OT Bretagne

En France, le plus réputé de tous, est le phare de Kerbel sur la commune de Riantec dans le Morbihan (56), aux abords du site de Port-Louis. Il offre à 25 mètres de hauteur une vue panoramique sur la côte bretonne. La chambre est idéalement située au sommet du phare. La tête dans les nuages et les yeux vers la mer. De forme sphérique, le phare de Kerbel offre tout le confort d'une chambre d'hôtel classique : pièce principale, lit double, coin cuisine et salle d'eau avec W.C. Si vous souhaitez partir à plusieurs, il est possible de louer la maison du gardien pour partir à six personnes maximum. Cerise sur le gâteau, il y a même une piscine et un sauna.

Hervé, 54 ans, a tenté l'expérience le temps d'un week-end. « Pour nos 30 ans de mariage, je voulais surprendre ma femme, explique-t-il.  Lui offrir quelque chose de vraiment différent. J’ai pensé aux cabanes dans les arbres, aux yourtes, aux tentes sur l’eau… Mes recherches m’ont amené à cette idée incroyable de dormir dans un phare. Je ne savais pas que ça existait. Je n’y avais jamais pensé. Un phare, c’est pourtant le meilleur point de vue pour admirer la mer matin, midi et soir. J’aimais cette idée d’être coupé du monde, en hauteur, et d’avoir ce paysage à 360 degrés, rien que pour nous deux. La vue est exceptionnelle. J’ai toujours été fasciné par les gens qui travaillaient dans ces phares, dans des conditions difficiles et isolées. Pour eux, c’était leur outil de travail, un quotidien rude à vivre. Pour nous, ça a un charme presque exotique. Ce contraste avec ce que l’on a vécu est étonnant. J’y ai pensé tout au long du week-end. Aujourd’hui, ce phare a tout le confort qu’il faut, un équipement plutôt luxueux. Ce week-end restera inoubliable pour nous deux. Je le recommande vivement à ceux qui aiment la mer et qui n’ont pas le vertige ! Depuis, on envisage un autre séjour de ce type. Pourquoi ne pas faire un tour des phares sur la côte Normande ? ». Le phare de Fatouville, qui domine l'estuaire de la Seine, offre plusieurs chambres d'hôtes.

 

La Norvège pour un dépaysement total

 

En Norvège, les phares vivent aussi une seconde jeunesse, tout le long du littoral norvégien, entre Vardø dans le nord et l'Oslofjord dans le sud. Comme en France, les gardiens ont laissé la place aux systèmes d'automatisation à partir des années 60 mais aujourd'hui, plus de 60 phares ont trouvé une nouvelle vocation en offrant des lieux exceptionnels d'hébergement à leurs visiteurs. Même principe aux Pays-Bas, au phare de Harlingen, au Pays de Galles, à Llandudno, ou bien encore en Ecosse, au phare de Corsewall.

 

LIRE AUSSI :

Une résidence d’artistes dans la maison-phare de Tévennec

A Ouessant, le phare du Stiff fait peau neuve

L'épopée des phares normands d'hier et d'aujourd'hui


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction