La malédiction météo des ponts de mai

Lundi 26 mai 2014 à 14h08

Mots clés : , , , ,

Jamais deux sans trois. Le jeudi de l’Ascension s’annonce instable, comme les deux premiers jours fériés du mois de mai.


Crédit photo: AFP

Le joli mois de mai n’a pas fini de nous surprendre. Avec des températures fraîches pour la saison et des trombes d’eau sur la majorité du pays, les deux premiers jours fériés ne resteront pas dans les annales comme de grands crus météo. « Ce mois de mai nous aura finalement apporté le temps que nous aurions dû avoir en avril, et vice-et-versa », résume Régis Crépet, prévisionniste pour Météo Consult. Et le week-end de l’Ascension s’annonce tout aussi instable. En effet, nous sommes dans une situation de blocage, entre un anticyclone installé sur la Scandinavie, au nord, et des dépressions qui circulent de l'Allemagne à la pointe ouest de la France. Nous étions en blocage ouest-est depuis une dizaine de jours et nous sommes désormais dans une situation de blocage nord-sud.


Amélioration plus franche sur les littoraux


Si les températures remontent donc au fil du mois, conformément à l’avancée saisonnière, le soleil continue de jouer à cache-cache entre les averses. « Plusieurs petites dépressions risquent de tourner dans les parages de la France quasiment jusqu'au début du mois de juin », prévient Régis Crépet. C’est donc un troisième jour férié instable qui se dessine pour l’Ascension, avec une lente amélioration jusqu’au week-end. « Celle-ci sera plus perceptible sur les littoraux ou le soleil devrait faire de belles apparitions ». En effet, l'anticyclone des Açores fera en effet son retour par l'Atlantique. Mais la force de cet anticyclone est encore incertaine. "Selon le scénario majoritaire, cet anticyclone gagnerait la plus grande partie de la France dimanche, avec un soleil assez généreux quasiment partout, excepté le long des frontières de l'Est où des averses se déclencheront encore, expose le spécialiste météo. Une autre option, plus pessimiste, insiste sur le maintien d'un temps instable à la plus grande partie de la France, avec des averses dans l'Est samedi puis dans l'Ouest dimanche. Ce temps instable attendu dans l'Ouest dimanche prochain s'expliquera alors par la présence d'une petite dépression qui circulera des îles Britanniques vers l'Espagne ; elle retardera l'arrivée de l'anticyclone des Açores et l'amélioration espérée à la semaine suivante."

 

Un joli mois de mai caractériel

 

Il faudra donc attendre la première décade du mois de juin pour retrouver un temps stable et ensoleillé. « Ce n’est pas étonnant car le mois de mai est statistiquement instable au niveau météo », précise le météorologue Cyrille Duchesne. Les dernières descentes d’air froid rencontrent souvent les premières remontées d’air chaud. « Et l’anticyclone n’est pas toujours assez gonflé pour stabiliser la masse d’air, en altitude comme en surface, comme c’est le cas en juin et surtout en juillet », explique le spécialiste météo. Résultat : mai est le mois de l’année le plus pluvieux de Midi-Pyrénées à l’Ile-de-France. C'est le cas également pour l'Alsace où les premières chaleurs donnent lieu à des dégradations orageuses lorsque de l'air océanique plus frais rentre en conflit avec l'air surchauffé après une journée de soleil. A titre de comparaison, ce sont les mois de novembre et de décembre qui sont les plus arrosés de l’Aquitaine au nord-ouest, lorsque les perturbations y sont les plus actives. Pour le sud-est, ce sont les pluies orageuses d’automne qui apportent les plus fortes précipitations de l’année.
 


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction