Le foil, l’avenir de la glisse ?

Jeudi 27 novembre 2014 à 17h08

Mots clés : ,

Si au lancement de son trimaran Paul Ricard, Éric Tabarly faisait figure de précurseur, aujourd’hui, le foil se démocratise de plus en plus, que ce soit dans la course au large, la plaisance ou la glisse.


Crédit photo : Bruno Sroka

Éric Tabarly, qui rêvait de voler sur l’eau, a ouvert la voie à une nouvelle forme de glisse possible grâce à l’apparition des foils. Sous les feux des projecteurs lors de la dernière America’s Cup, le foil, sur lequel travaillait l’équipe de l’hydroptère depuis une décennie, se démocratise de plus en plus, que ce soit dans la voile, le kite, la planche à voile, les bateaux à moteur et autres supports de glisse. Et ce n’est que le début. La nouvelle génération de 60’ IMOCA en sera d’ailleurs équipée. « Le foil permet de gagner en vitesse et en efficacité, en réduisant la traînée et la résistance de l’eau. Il permet donc d’aller plus vite à force de vent égal, que ce soit en kitesurf, en surf, en stand up paddle ou en bateau, avance le triple champion du monde de kitesurf Bruno Sroka. D’ailleurs, plusieurs entreprises travaillent sur des bateaux de plaisance à foil ». Si le foil séduit autant, c’est parce qu’il apporte « une sensation de vol, sans aucun appui dur, comme l’explique Bruno Sroka, qui lancera son offre de kite foil au Salon Nautique de Paris en décembre. On glisse sans bruit, les sensations sont tops ».


Le kite foil en plein boom dans l’Hexagone
Depuis que Bruno Sroka a fait ses premiers essais en foil en 2003, la technologie a beaucoup progressé. « C’était vraiment le début de l’activité. On mettait des boots de snowboard pour naviguer, se rappelle-t-il. Le foil a explosé entre 2008 et 2010. Avant, on n’en voyait pas beaucoup. Aujourd’hui, en compétition, il n’y a quasiment que ça. Le gain en performance est tellement important que tout le monde s’y est mis. Le foil permet de repousser les limites ». Selon lui, le plus gros du marché en France à l’heure actuelle serait celui du kitesurf. « Le foil n’a pas encore pris à l’étranger, alors qu’en France, la demande du grand public sur le foil est importante », indique-t-il. Si aujourd’hui, la majeure partie des marques a choisi de se focaliser sur la performance, ce n’est pas le cas de Bruno Sroka, qui souhaite ouvrir le foil au plus grand nombre. « Une bonne partie des pratiquants veulent avoir la sensation de voler sans forcément aller vite. Il ne faut pas oublier le côté accessible du sport et les pratiquants lambdas en allant chercher la performance à tout prix ». C’est dans cette optique que le champion de kitesurf travaille sur des modèles accessibles au grand public. « Il y a un réel marché. Nous avons travaillé avec l’architecte Tanguy Le Bihan en se mettant dans la peau d’un débutant, affirme-t-il. Cela va permettre de faire découvrir de nouvelles sensations aux pratiquants occasionnels ou confirmés, sans aller à l’extrême ». Selon lui, le foil est intéressant entre 8 et 20 nœuds de vent. « Au-delà, cela devient plus technique, plus physique et plus précis », prévient-il.


De nouvelles perspectives
L’arrivée du foil permet également de naviguer dans des endroits jusqu’alors inaccessibles aux riders, notamment en stand up paddle à foil. « Le foil permet de naviguer sur des spots qui n’étaient pas vraiment praticables avant parce que la vague ne cassait pas. Le foil permet d’utiliser la force cinétique de la vague et de jouer sur le dos de la vague avant qu’elle ne se casse ». On l’aura compris, le foil devrait faire de nombreux adeptes dans toutes les disciplines de glisse mais également dans la plaisance dans les années à venir, et notamment sur le marché de la planche à voile, qui, selon Bruno Sroka, est aussi gros que celui du kitesurf.

 


SERVICE:
Pour préparer vos escales en toute sérénité, téléchargez l'appli Guides Escales du Bloc Marine.
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 0899 70 12 34**.
Recevez gratuitement
la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 0899 70 12 34 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction