Panique à bord : de l'eau dans mon réservoir

Mercredi 20 mai 2015 à 08h32

Mots clés :

Avec l'arrivée des beaux jours, Nautisme.com fait le point sur les problèmes techniques qui peuvent survenir à bord et vous dévoile quelques solutions pour éviter que la croisière ne tourne au cauchemar. Nouvel épisode de cette série sur les incidents à bord : de l'eau est entrée dans mon réservoir.


Crédit photo : CRTB / Yannick Le Gal

De l’eau dans le carburant peut être dû à une inattention lors d’un plein. On se trompe de réservoir et on met l’eau dans celui du carburant, c’est un incident beaucoup plus fréquent que l’on ne pense. Il suffit de poser la question au pompiste des stations. L’autre raison de présence d’eau peut provenir de la condensation ou alors de la citerne de la station. Comment réagir ?

Premier cas : vous avez mis accidentellement de l’eau à la place du carburant. Quelle que soit la quantité, on doit:
- Eviter de démarrer le moteur.
- Vidanger le réservoir. Là, deux cas sot possibles, soit il possède une trappe de visite par laquelle vous pomperez le carburant avec une pompe manuelle ou électrique, soit il n’en a pas ce qui est malheureusement fréquent. Il faudra donc que vous démontiez l’orifice de la jauge pour siphonner le carburant. Une fois le réservoir vide, on peut refaire le plein et relancer le moteur.
Si vous avez démarré le moteur, il faut non seulement vider le réservoir, mais également changer le filtre à carburant et purger le circuit.


Deuxième cas : la condensation
Le retour de carburant du moteur dans le réservoir est chaud. Au contact de celui contenu dans ce dernier, il peut se dégager de la vapeur d’eau qui se transforme en eau. Il est prudent de vérifier régulièrement le filtre décanteur et au besoin ôter l’eau qu’il contient. Si cette eau va dans la pompe à injection, le moteur s’arrête immédiatement. Cette eau peut provoquer des dégâts à la pompe. Au minimum, il est impératif de purger l’ensemble du circuit, du filtre aux injecteurs.


Troisième cas : mauvais carburant à la pompe
En France, c’est rare, mais assez courant dans certains pays. Là, vous n’avez pas d’autres alternatives que de vider le réservoir, de purger et de remplir avec du carburant propre.

 


Réparation de fortune


Vous avez de l’eau dans le carburant et vous n’avez pas la possibilité de vidanger le réservoir. La solution pour vous dépanner est d’utiliser un réservoir auxiliaire, par exemple, une nourrice de moteur hors-bord. Il suffit de débrancher les deux tuyaux qui arrivent au réservoir, celui qui va au moteur et celui qui en revient et de les mettre dans la nourrice.

 


Minimiser le risque


Lorsque vous faites le plein assurez-vous que vous le faites au bon endroit. Gardez si possible le réservoir plein. Cela évite la condensation. Il faut savoir que l’eau dans le carburant développe les bactéries. Lors de l’hivernage, il faut faire le plein du réservoir pour éviter la condensation et mettre un produit spécifique anti-bactéries.
Autre point, vous pouvez également mettre du carburant dans la réserve d’eau. Dans ce cas, pas de risque pour le moteur, mais vous devez vidanger rapidement votre réservoir d’eau.
Pour finir si c’est de l’essence dans le gasoil, en petite quantité (1/100), cela ne pose pas de problème. Par contre, en quantité importante, il faut vidanger le réservoir. L’inverse est plus grave (gasoil dans l’essence). Dans ce cas, si vous n’avez pas démarré le moteur, il suffit de vidanger le réservoir. Si vous avez lancé le moteur, il faut en plus purger et rincer tout le circuit.

 


SERVICE:
Pour préparer vos escales en toute sérénité, téléchargez l'appli Guides Escales du Bloc Marine.
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 0899 70 12 34**.
Recevez gratuitement
la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 0899 70 12 34 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction