Des poissons qui marchent tentent d’envahir l’Australie

Jeudi 4 juin 2015 à 11h22

Mots clés : , , , , , , , ,

De petites perches qui marchent sur terre et grimpent aux arbres migrent actuellement vers le nord de l’Australie. Une tentative d’invasion inquiétante qui pourrait avoir un lien avec le climat.


Perche grimpeuse en train de marcher dans le sable. Crédit : safaritalk

Les scientifiques australiens s’inquiètent de l’arrivée progressive de la «perche grimpeuse», Anabas testudineus, «climbing fish» en anglais, ou encore «walking fish» (en référence à la série de zombies The Walking Dead). Ce petit poisson d’eau douce de 25 cm, de la famille des gouramis, est originaire d’Asie (Inde et Chine) mais descend depuis une dizaine d’années vers le sud. Il est actuellement bien présent à l’est de l’Indonésie, en Papouasie Nouvelle-Guinée, et se dirige de plus en plus vers le sud : au nord de l’Australie. Quelques spécimens ont déjà été aperçus sur deux îles du Queensland, à 10 km du continent. Comment un poisson d’eau douce peut-il faire un tel voyage ? Cette perche traverse les mers comme les terres ! Elle passe des bassins d’eau douce aux eaux salées, marche sur les terres, et grimpent même aux arbres… En s’aidant de ses nageoires pectorales pleines d’épines, le poisson rampe sur le sol de manière désorganisée, mais très efficace. Pas juste quelques secondes, ni même quelques minutes, mais plusieurs jours : la perche grimpeuse peut en effet tenir jusqu’à 6 jours hors de l’eau grâce à ses poumons, assez pour parcourir bon nombre de kilomètres. Lors de la saison froide, la perche s’enfonce dans la boue et hiberne pendant 6 mois.


Un prédateur féroce peut-être à la recherche d’un meilleur climat


La perche grimpeuse est un prédateur redoutable dont l’arrivée inquiète les scientifiques qui étudient la faune australienne : il s’agit d’une espèce invasive qui avale tout ce qu’elle trouve sur son passage, poissons, grenouilles, et même des oiseaux. De plus, elle fait également des ravages dans le ventre de ceux qui tentent de s'en faire un dîner. La perche gonfle dans la gorge ou l’estomac de celui qui tente de la dévorer, et étouffe donc son adversaire.

La raison de cette migration massive, qui a commencé à être constatée à partir de 2005, et s’est accentuée depuis, est encore mal connue. La pollution des eaux asiatiques est l’une des raisons invoquées, de même que le réchauffement climatique. Il semblerait que la perche grimpeuse apprécie de gros contrastes thermiques, notamment pour son hibernation, et qu’elle retrouve de moins en moins ces conditions météo en Asie et en Indonésie. Cela pourrait expliquer son voyage vers le nord de l’Australie et ses îles, des zones où les différences de températures entre hiver et été, jour et nuit, sont encore très marquées.

 


SERVICE:
Pour préparer vos escales en toute sérénité, téléchargez l'appli Guides Escales du Bloc Marine.
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 0899 70 12 34**.
Recevez gratuitement
la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 0899 70 12 34 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction