Conservatoire du littoral : 40 ans de protection des rivages de France

Vendredi 10 juillet 2015 à 07h43

Mots clés : ,

Le Conservatoire du littoral fête officiellement ses 40 ans, aujourd’hui, 10 juillet. Manifestations et événements se multiplient depuis le début de l'année pour célébrer le travail accompli et montrer au public les merveilles préservées du littoral français. Tout en restant concentré sur l'avenir.


L'îlet du Gosier, en Guadeloupe. Crédit photo : LPLT (via Wikimedia Commons)

Parmi les dernières acquisitions du Conservatoire du littoral : une parcelle (0,14 ha) du massif granitique de la pointe de Champeaux (50), qui ferme la baie du Mont-Saint-Michel au nord ; une autre, un peu plus grande (0,23 ha), dans la baie de Wissant, dans le Pas-de-Calais (62) ; 1,82 ha de la côte sauvage de Groix, dans le Morbihan (56), ou encore 313 ha en bordure littorale du désert des Agriates, en Haute-Corse, venant compléter les 5,700 ha du site déjà acquis depuis 1979… La liste est trop longue pour être déroulée ici : environ 700 sites naturels (côtiers ou lacustres), d'intérêt biologique et paysager, sont aujourd'hui protégés de la construction et de l'artificialisation par le Conservatoire et ses partenaires (essentiellement les collectivités territoriales) sur l'ensemble du littoral français. Un domaine valorisé de 160 000 ha, couvrant près de 1 500 km de rivages, 13 % du linéaire côtier.

 

Trait d'union entre la terre et la mer

Dès la création du Conservatoire le 10 juillet 1975, l'objectif était fixé : atteindre le « Tiers naturel » à l'horizon 2050. C’est-à-dire garantir la sauvegarde (donc la transmission) d'un patrimoine naturel, terrestre et maritime, représentant, en pourcentage, le « tiers sauvage » des rivages de la France métropolitaine et d'Outre-mer. Sauvegarder, c'est aussi restaurer et valoriser les milieux, organiser les usages et la fréquentation des sites. Le Conservatoire peut décider de conserver, et alors de remettre en état, le bâti éventuellement présent sur les terrains lorsque celui-ci présente un intérêt historique ou culturel (édifices militaires, religieux, coloniaux, sites archéologiques, châteaux, tours génoises en Corse…). Un travail à long terme, à construire de manière pérenne, notamment en offrant un statut de quasi-inaliénabilité aux terrains achetés et incorporés dans le domaine.
Le Conservatoire du littoral est un établissement public, placé sous tutelle du ministère en charge du développement durable, qui intervient en appui de la « loi littoral » de 1986 par une politique d'acquisition foncière. Il exerce également ses missions sur le domaine public maritime (DPM) qui lui est affecté ou confié. Il est doté des moyens financiers de l'État - 37 M€ en 2012 - auxquels s'ajoutent environ 10 M€ provenant des collectivités territoriales, des agences de l'eau, de l'Union européenne, du mécénat. L'achat à l'amiable est le plus fréquent (80 % des opérations), mais il peut aussi se faire par préemption ou expropriation. Les donations sont également possibles.

 

Les plaisanciers, des contributeurs actifs

Saviez-vous que depuis dix ans, les plaisanciers contribuent activement au financement de cette mission d'intérêt public ? En 2005, Jacques Chirac, alors Président de la République, décidait d'attribuer à l'organisme une quote-part du droit annuel de francisation et de navigation (DAFN)*. Et de fait, tous les usagers de la mer en bénéficient directement : les habitants du littoral, les touristes (40 millions de visiteurs sur l'ensemble des sites), les professionnels (pêcheurs, conchyliculteurs, aquaculteurs, marins…), et bien sûr les plaisanciers, d'eau douce sur les lacs et étangs, d'eau salée dans l'océan, caboteurs ou navigateurs de grands chemins. Pensez aux îles et îlots, à la beauté des paysages côtiers que l'on découvre en croisière, au plaisir de l'eau claire…
L'exposition « Littoral, 40 ans de merveilles préservées en France » vous propose d'en découvrir 65 en photographies couleur, moyen et grand formats, des rivages de la côte d'Opale à la Méditerranée, des grands lacs à l'Outre-mer. Les superbes images de Frédéric Larrey (prises depuis un ULM) sont exposées jusqu'au 27 septembre sur les grilles de l'École botanique du Jardin des Plantes de Paris, et son travail également décliné en expositions régionales (lire ci-dessous). De quoi vous donner quelques idées de balades estivales entre terre et mer !

* La francisation d'un bateau (qui lui fait porter pavillon français) est associée au paiement d'une redevance de navigation calculée sur la puissance administrative des moteurs ou sur la longueur de coque du navire. Le droit annuel de francisation et de navigation (DAFN) est payé par le propriétaire du navire, lors de la réalisation de l'acte de francisation puis au début de chaque année.

 

Quelques dates d'expositions :


Jusqu'au 27 septembre, au Jardin des Plantes de Paris – « LITTORAL 40 ans de merveilles préservées en France ».
Jusqu'au 14 juillet à Argelès-sur-Mer – « LITTORAL 40 ans de merveilles préservées en Languedoc-Roussillon ».
Jusqu'au 15 juillet à Bordeaux – « LITTORAL 40 ans de merveilles préservées en Aquitaine »
Jusqu'au 30 octobre à Fort-de-France (aéroport) – « LITTORAL 40 ans de merveilles préservées en Martinique »

Du 6 juillet au 20 septembre - Exposition de la collection photographique du Conservatoire du littoral aux Rencontres d'Arles.

Plus d'infos sur www.conservatoire-du-littoral.fr


Le siège du Conservatoire est situé à la Corderie royale à Rochefort (Charente-Maritime). Il compte 10 délégations régionales : Nord-Pas-de-Calais et Picardie (Wimereux), Normandie (Caen), Bretagne (Plérin), Pays-de-la-Loire et Poitou-Charentes (Rochefort), Aquitaine (Bordeaux), Languedoc-Roussillon (Montpellier), Provence-Alpes Côte d’Azur (Aix-en-Provence), Corse (Bastia), Outre-mer (Caen), Lacs (Chambéry).


SERVICE:
Pour préparer vos escales en toute sérénité, téléchargez l'appli Guides Escales du Bloc Marine.
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 0899 70 12 34**.
Recevez gratuitement
la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 0899 70 12 34 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction