Tempête en mer du Nord : 100 km/h ce samedi

Vendredi 24 juillet 2015 à 11h18

Mots clés : , , , , , , , , ,

Une profonde dépression crée des conditions tempétueuses ce samedi sur les côtes de la mer du Nord, ainsi qu’une forte houle en Atlantique.


Vagues en Seine-Maritime. Crédit : Délié Michel/La Chaîne Météo

La situation météo est plutôt rare pour la saison : un vaste système dépressionnaire remonte la mer du Nord en continuant à se creuser, avec une pression qui descend à 995 hpa en arrivant sur les Pays-Bas. Ce contexte, inhabituel cet été sans être exceptionnel pour autant, entraine un net renforcement du vent digne d’un temps automnal : jusqu’à 90-100 km/h ce matin entre la côte d’Opale et le Boulonnais, et jusqu’à 110, voire 120 km/h sur les côtes du Pays-Bas et de la Belgique. Pourquoi la dépression scandinave descend-t-elle aussi bas ? L’anticyclone s’est rétracté et la dépression est particulièrement vigoureuse.


Baignade dangereuse samedi matin


Outre le vent, les touristes présents sur les côtes de l’ouest de la France doivent également se méfier des vagues : une houle de 2,5 m est présente sur les côtes de la Manche et du nord, et plus inquiétant, une houle de 4 à 5 mètres sur la côte aquitaine. Cette dépression pilote en effet de puissants vents d’ouest en direction de l’Atlantique, mais les plus grosses vagues se sont produites la nuit passée, avant une accalmie progressive en matinée.


Avec une mer aussi agitée, la baignade est fortement déconseillée sur l’Atlantique et la Manche ce samedi.
 


SERVICE:
Pour préparer vos escales en toute sérénité, téléchargez l'appli Guides Escales du Bloc Marine.
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 0899 70 12 34**.
Recevez gratuitement
la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 0899 70 12 34 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction