Pauline Ado – «Dominer la vague»

Vendredi 31 juillet 2015 à 15h13

Mots clés :

Double championne du monde junior, Pauline Ado fait partie des meilleures surfeuses de sa génération. Cette jeune française nous présente son sport en toute humilité.


Crédit photo : Rip Curl

Nautisme.con - Pouvez-vous nous expliquer comment se déroulent les compétitions ?

Pauline Ado - Les organisateurs bloquent une dizaine de jours mais nous surfons seulement lorsque les conditions sont optimales. Les séries durent entre 25 et 30 min la plupart du temps nous sommes 4 dans l’eau et les 2 meilleures se qualifient. Nous prenons autant de vagues que nous le souhaitons, à chaque passage les juges nous attribuent une note sur 10. A la fin de la série, on conserve les deux meilleurs scores pour obtenir un total sur 20.


Savez-vous à l’avance ce que vous allez tenter ?

Non, au moment où je me lève je ne sais pas ce que je vais faire. Je cherche une vague avec du potentiel et j’attaque par une grosse manœuvre. La prise de risque et l’engagement sont des notions importantes dans la notation. J’ai des automatismes mais tout dépend de la forme de la vague. C’est assez instinctif. Une vague n’est jamais deux fois la même, les éléments sont changeants et nous devons nous adapter.


Combien de vagues pouvez-vous prendre en 25 min ?

Entre 6 et 10 mais c’est très variable. Il est possible de tomber 4 fois de suite dès le take off et de réaliser ensuite deux superenchaînements. Les notes sont annoncées en direct, cela est parfois déstabilisant.

 

Comment vous préparez-vous avant une épreuve ?

Je révise mes gammes sur le site de compétition. J’essaye de contrôler tout ce qui est contrôlable pour limiter le stress.


Pouvez-vous nous rappeler votre palmarès ?

Je suis double championne du monde junior (2006 et 2008). Je suis la première française à obtenir ces titres. J’ai ensuite remporté plusieurs titres de championne d’Europe. Pendant quatre années, j’ai fait partie du top 17 mondial. Mon objectif est de le réintégrer. L’année dernière, je n’ai pas réalisé une bonne saison et j’en suis sortie.

 

Que ressentez-vous en surfant ?

Lorsqu’on a bien surfé une vague, on a l’impression d’en avoir fait ce qu’on voulait alors qu’on est rien face à l’océan. Dominer la vague nous procure une sorte d’euphorie.

 

Que vous apporte la pratique du surf ?

Avec le surf, j’apprends à me connaître. En compétition je suis hors de ma zone de confort. Le stress est à la fois un moteur et un handicap. J’apprends à gérer mes émotions.

 

Quelle est l’épreuve du circuit la plus prestigieuse ?

J’apprécie particulièrement l’épreuve de Bells Beach en Australie. C’est le berceau de plusieurs marques de surf et le lieu des toutes premières compétitions. Une nouvelle étape se déroule aux Fidji, les vagues y sont quasi parfaites. Elles cassent sur le récif en atteignant des hauteurs importantes.

 

Quel est votre plus beau spot ?

Les plus belles vagues que j’ai surfées se trouvent en Indonésie à Mentawai. En France, je penche pour Hossegor et Seignosse.

 

Vous pouvez retrouver Pauline sur son site officiel, sur son compte facebook et sur instagram.

 

LIRE AUSSI 

Maxime Huscenot - " Le tube, l'essence même du surf " 
Surfer à contre-courant sur les plus grands mascarets 
 

 


SERVICE:
Pour préparer vos escales en toute sérénité, téléchargez l'appli Guides Escales du Bloc Marine.
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 0899 70 12 34**.
Recevez gratuitement
la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 0899 70 12 34 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction