Des plongées inestimables en Polynésie

Lundi 9 novembre 2015 à 07h15

Ce territoire français d'outre-mer est un peu le Graal ultime pour les plongeurs. C'est loin de l'Hexagone, le voyage est onéreux, mais tous les plongeurs et les amoureux de la vie marine rêvent de s'y rendre au moins une fois dans leur existence.


L'aquarium polynésien. Sous licence creative commons Nicolas Regimbal

Si l'on connaît des endroits au monde où admirer des spectacles aussi prodigieux, aucun ne représente une telle unité entre la splendeur des paysages terrestres, l'isolement magique au milieu de l'immensité océanique, l'histoire et la culture d'un peuple tourné vers la mer, ainsi que l'exubérance de la faune sous-marine. La Polynésie française et, plus largement, la plupart des atolls coralliens du Pacifique sont au centre d'une zone considérée par les scientifiques comme le berceau de la vie océanique : c'est là que l'on trouve la plus grande diversité et le plus grand nombre d'espèces vivantes.

 

Hot spot de biodiversité marine

 

La Polynésie compte 118 îles : 3 521 km2 de terres émergées, éparpillées sur quelque 5,5 millions de km2 d'océan Pacifique. Du haut de son motu, c'est du bleu à l'infini. Et sous l'eau, un foisonnement de vie : dans les lagons, sur les récifs barrières, la faune du grand large à portée de palmes, dans les passes... Des jardins de corail, des nuées de poissons aux couleurs électriques, des dauphins, des tortues, des mérous géants, des raies léopard et des raies manta. Et bien sûr, des requins, de récifs ou océaniques, marque de fabrique de la destination. Les plongeurs croiseront notamment les requins-marteaux, de décembre à mars. Les requins longimanes, requins citrons, requins soyeux, requins gris, requins pointes noires et requins pointes blanches tiennent également le haut de l'affiche. À Moorea, Fakarava, Rangiroa, la présence des squales est quasi systématique lors des plongées.
Les expériences les plus spectaculaires sont sans aucun doute les plongées dérivantes dans les passes : celles des Tuamotu, notamment les passes de Fakarava (classée réserve de biosphère par l'Unesco, elle abrite la passe la plus large de Polynésie, 1,6 km) et de Rangiroa, sont mondialement connues et ont largement contribué à la notoriété de l'archipel polynésien. Par courant rentrant ou sortant, au choix, c'est à chaque plongée une débauche d'espèces, de requins, de gros poissons, thons, carangues, barracudas, napoléons, de raies, de tortues et de petite faune agitée qui croisent avec le plongeur dans la grande lessiveuse ou défilent le long des tombants océaniques. Ce sont aussi parfois des scènes de frénésie reproductrice, quand les requins gris se réunissent par centaines dans la passe de Tiputa (Rangiroa) au mois de juin, ou les mérous, à la même période, sur les sites de Fakarava.
D'autres îles ont leurs espèces fétiches : les raies manta de Bora Bora (archipel de la Société) et les orques pygmées de Nuku Hiva (archipel des Marquises) sont présentes toute l'année. Quant aux majestueuses baleines à bosse de Rurutu (archipel des Australes), elles viennent, au terme d'une longue migration depuis l'Antarctique, mettre bas dans les eaux chaudes du Pacifique de juillet à novembre. L''île de Rurutu étant dépourvue de lagon (comme c'est le cas des îles Marquises et de l'île de Makatea, aux Tuamotu), il n'est pas rare que les mégaptères s'approchent très près du rivage. Se glisser dans l'eau en leur compagnie avec masque et tuba est alors une expérience inoubliable.

 


SERVICE:
Pour préparer vos escales en toute sérénité, téléchargez l'appli Guides Escales du Bloc Marine.
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 0899 70 12 34**.
Recevez gratuitement
la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 0899 70 12 34 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction