Quels sont les phares les plus connus du monde ?

Lundi 4 janvier 2016 à 06h27

Mots clés :

Ils veillent sur les marins aux quatre coins du monde. Nautisme.com vous emmène aujourd’hui à la découverte de quatre phares emblématiques, le Fastnet, le phare de San Juan del Salvamento, la Tour d’Hercule et le phare de la Giraglia.


Le phare du Fastnet pendant La Solitaire du Figaro 2014. Crédits photo: Alexis Courcoux

Le Fastnet, phare mythique de la course au large

Bien connu des navigateurs, le phare du Fastnet ou « Teardrop of Ireland » est érigé sur le rocher du Fastnet au sud de l’Irlande. Il a été construit à la suite du naufrage du navire américain Stephen Whitney, qui provoqua la mort d’une centaine de passagers en 1847, et a été mis en service en 1854, avant la construction d’une nouvelle tour, achevée en 1903. Automatisé en mars 1989, le phare du Fastnet a donné son nom en 1925 à la Fastnet Race, une course de 608 milles entre Cowes et Plymouth, via le rocher du Fastnet, qui se dispute chaque année au début du mois d’août. De nombreuses autres courses, à l’instar du Mini Fastnet, de la Québec – Saint-Malo ou encore de la Course des Phares utilisent aujourd’hui ce phare mythique comme marque de parcours.

 

San Juan del Salvamento ou le « phare du bout du monde »

Situé en Patagonie au nord-est de l’île des États, au large de la péninsule de Mitre, le « phare du bout du monde » a inspiré Jules Verne pour son roman éponyme. D’une hauteur de six mètres, le phare de San Juan del Salvamento, dont la construction remonte à 1884, est le plus ancien d’Argentine mais également le premier à avoir été édifié dans les eaux australes. À l’époque, il a permis de rendre la navigation plus sûre pour les bateaux naviguant de l’Atlantique au Pacifique. Après avoir cessé de fonctionner en 1902, le phare est resté en ruines pendant de nombreuses décennies, avant que ses vestiges ne soient découverts par l'aventurier rochelais André Bronner. La réplique du "phare du bout du monde", inaugurée en 1997, a été restaurée sur la base des plans élaborés par Miron Gonik grâce à une convention signée en 1996 entre le musée maritime d’Ushuaia, le musée Del Fin del Mundo et l’armée argentine. Elle a été déclarée monument historique en 1999. Il est possible d’admirer une autre réplique de ce phare dans le port de La Rochelle, construite sous l’impulsion d’André Bronner.

 

La Tour d’Hercule, inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO

Considérée par certains comme étant le plus vieux phare du monde, la Tour d’Hercule, d’une hauteur de 55 mètres, sert de repère aux marins à l’entrée du port de La Corogne (Espagne), depuis la fin du Ier siècle. Construite sur un rocher par les Romains, la Tour, reconvertie en forteresse au Moyen Âge, a été restaurée au XVIIIe siècle par l’architecte Eustaquio Giannini, qui a ajouté à la structure deux formes octogonales. Notons que la Tour d’Hercule, qui témoigne du système élaboré de navigation de l’Antiquité, est le seul phare romain véritablement conservé et toujours en activité à ce jour.

 

Le phare de la Giraglia, marque de parcours de la Giraglia Rolex Cup

Le phare de la Giraglia, érigé sur l’île du même nom à deux kilomètres au nord du petit port de pêche de Barcaggio en Corse, balise la pointe extrême du Cap Corse. Il a été mis en service en 1948. Classé monument historique en avril 2011, le phare, aujourd’hui entièrement automatisé et télécontrôlé depuis Bastia, marque chaque année le point de passage obligatoire de la Giraglia Rolex Cup. Cette course de bateaux modernes, organisée conjointement par le Yacht Club Italiano et la Société Nautique de Saint-Tropez, a lieu tous les ans au mois de juin. À noter qu’il est impossible de visiter le phare.
 

 

LIRE AUSSI :

Les phares les plus hantés du monde


SERVICE:
Pour préparer vos escales en toute sérénité, téléchargez l'appli Guides Escales du Bloc Marine.
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 0899 70 12 34**.
Recevez gratuitement
la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 0899 70 12 34 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction