Californie : l’effondrement d’une côte accentuée par El Nino

Jeudi 28 janvier 2016 à 07h07

Mots clés : , , , , , ,

De luxueux appartements californiens sont au bord de l’effondrement en raison de l’érosion des côtes accentuées par le phénomène météo El Nino.


Crédit : youtube/Duncan Sinfield

La ville côtière de Pacifica se situe dans le comté de San Mateo, dans le nord de la Californie, près de San Francisco. Elle attire les surfeurs du monde entier, les célébrités qui fuient l’animation de Los Angeles et les riches propriétaires. Ceux-ci investissent dans des villas et appartements de luxe à plusieurs millions de dollars, au bord de l’eau, ou plutôt, les pieds dans l’eau. Des constructions de rêve qui se situent bien trop près des côtes en raison d’une érosion galopante depuis plusieurs dizaines d’années. Les habitants pensaient néanmoins avoir le temps, mais c’était sans compter sur la puissance du phénomène El Nino de 2015-2016. Un internaute a envoyé son drone pour filmer cette érosion en mouvement : la vue spectaculaire des salons sur la mer se transforme désormais en une vision de cauchemar sur la terre qui s’ouvre à quelques centimètres de leurs portes-fenêtres.


El Nino : un accélérateur


El Nino est un phénomène climatique qui revient tous les 4 ans en moyenne avec une intensité plus ou moins forte. Il s’agit d‘une anomalie cyclique et naturelle des eaux de surface de l’océan Pacifique. Cette anomalie influence les centres d’action météorologiques et les vents dominants. La zone intertropicale est la plus directement impactée, avec des sécheresses et des inondations. Mais en fonction de son intensité, El Nino peut avoir des répercussions sur des zones très éloignées (Inde, Australie, Amérique du Nord…). Le El Nino 2015-2016 est proche de devenir aussi intense que celui de 1997 - 1998, qui reste, à ce jour, le plus puissant des El Nino contemporains.


Au lieu d’avoir un anticyclone sur la Californie (responsable des belles conditions quasiment constantes sur l’état), les dépressions descendent bien plus bas que d’habitude. Ces dépressions génèrent des intempéries régulières sur la Californie depuis un mois, avec du vent fort, et donc de la houle. Ces conditions chahutées donnent lieu à des vagues de 15 mètres sur la côte de Pacifica, ce qui accentue largement le processus d’érosion en cours. Les températures de l’eau de la côte ouest américaine sont aussi supérieures aux moyennes de saison de 3 à 4°C. Dans la baie de San Francisco, la température de l’eau est de 13,4°C, contre une «normale» de 11,8°C.


Selon les autorités sur place, la chute des appartements de Pacifica dans le précipice n’est qu’une question de jours.
 


SERVICE:
Pour préparer vos escales en toute sérénité, téléchargez l'appli Guides Escales du Bloc Marine.
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 0899 70 12 34**.
Recevez gratuitement
la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 0899 70 12 34 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction