Le IFLY met le foil à la portée des jeunes

Samedi 6 février 2016 à 08h30

Mots clés : , ,

Fruit de la collaboration entre le skipper professionnel Sébastien Col, l’ingénieur naval Dimitri Despierres, l’architecte naval Sam Manuard et le constructeur naval Hervé Devic, l’IFLY s’apprête à révolutionner le milieu de la voile légère. Zoom sur ce bateau de nouvelle génération qui contribuera dès sa sortie à la démocratisation du foil dans l’Hexagone.


©Com’inboard-Ifly

Si l’Optimist reste le support indétrônable pour tirer ses premiers bords et faire ses premières compétitions de voile, il n’existait pas jusqu’alors de réelle alternative aux traditionnels Laser, au 420 et au 29er. Partant de ce constat, Sébastien Col se tourne vers le chantier Tocatec avec une idée en tête : développer un petit bateau de compétition en solitaire, plus moderne que ses prédécesseurs. Séduit par le projet, Hervé Devic, fondateur du chantier Tocatec, embarque dans l’aventure. « La révolution de l’America’s Cup a introduit le vol sur l’eau, qui fait rêver tout le monde. Sébastien m’a proposé il y a un an et demi de développer un nouveau de bateau de compétition volant, s’adressant aux jeunes de 15 à 25 ans », explique Hervé Devic. Rapidement, les deux hommes sont rejoints par l’ingénieur naval Dimitri Despierres, sous contrat avec le Defender Oracle, et l’architecte naval Sam Manuard. Ensemble, ils donnent naissance au IFLY, un dériveur volant adapté aux jeunes de 15 à 25 ans.

« L’idée était de concevoir un bateau de compétition accessible aussi bien financièrement que techniquement, qui permette de donner naissance à une nouvelle série. Nous avons travaillé en collaboration avec la FFVoile tout au long du projet, souligne Hervé Devic. Sébastien, qui était le référent au niveau des choix, a également fait le lien avec la FFVoile afin que le bateau soit conforme à leurs attentes ». De son côté, Dimitri Despierres est intervenu « au niveau des calculs de structure et de l’ingénierie, alors que Sam Manuard a apporté son expertise en matière d’architecture, en supervisant le design du bateau, la forme de carène ou encore l’équilibre de la voilure par rapport au bateau ».

Un dériveur volant pour les 15-25 ans

Plus léger qu’un Laser, le IFLY, qui pèse tout juste 46 kg gréé, accastillé et prêt à naviguer, est facile d’utilisation et moins dangereux qu’un Moth, car dépourvu de haubans. « Le Moth est une série à restriction dans laquelle il y a une grosse course à l’armement. Au contraire, le IFLY sera un bateau monotype. La jauge empêchera toute modification, afin que tout le monde puisse naviguer à armes égales ». D’un point de vue technique, les foils ont été dessinés de manière un peu plus polyvalente que sur d’autres bateaux. « Niveau construction, on a opté pour une coque en fibres de verre, afin que les bateaux puissent être réparés, si besoin, plus facilement que si on avait choisi de la faire en carbone ».

Initialement conçu pour les jeunes de 15 à 25 ans, le bateau convient également aux adultes de moins de 80 kg. « On a élargi le champ d’utilisation du bateau car les adultes ont eux aussi la volonté de voler un dériveur, précise Hervé Devic. Pour l’instant, la barre est fixée à 80 kg, mais on devrait pouvoir la faire évoluer après les essais en mer ».

Construit dans le chantier Tocatec à Balaruc-les-Bains (Languedoc-Roussillon), le IFLY a été mis à l’eau en janvier 2016 à Balaruc-les-Bains. Dès sa mise à l’eau, Jules Devic et Lucas Becker, tous deux licenciés en 420 au CER Mauguio Carnon ont pu effectuer les premiers tests grandeur nature. « La deuxième session d’essais aura lieu le week-end prochain, toujours à Balaruc-les-Bains. Sébastien Col va nous aider à régler le bateau et va donner des conseils à Jules et Lucas sur la navigation sur ce type de bateau, notamment en matière de réglages de foils », souligne Hervé Devic. Avant d’être commercialisé, le IFLY subira une batterie de tests. « Les six prochains mois seront dédiés à la mise au point et à la fiabilisation du bateau, avant qu’il ne soit commercialisé », conclut-il.


SERVICE:
Pour préparer vos escales en toute sérénité, téléchargez l'appli Guides Escales du Bloc Marine.
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 0899 70 12 34**.
Recevez gratuitement
la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 0899 70 12 34 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction