Tour d'horizon de plages hautes en couleurs

Mardi 1 mars 2016 à 06h27

Mots clés : , , ,

L’hiver commence à se faire long et le manque de soleil à se faire sentir. Levez la main si vous n’avez pas rêvé de vous téléporter sur une longue plage de sable fin, au bord d’une eau cristalline… Mais saviez-vous que le sable n’est pas forcément jaune ? Petit tour du monde des plages de couleurs.


Hyams Beach, Australie : plage au sable le plus blanc du monde au Guinness Book des Records - sous licence creative commons Jayphen

Avant de vous faire voyager aux quatre coins du monde, il est important de revenir sur la composition du sable, pour comprendre le phénomène des sables colorés.

Le sable est le résultat de la désagrégation de roches, de nature diverse, due à l’érosion. Cela peut-être du quartz, du calcaire, du corail, même des coquillages. De façon simple, on peut résumer la création du sable comme cela : l’eau va mouiller la roche et la rendre fragile. A force d’être transportée au gré des flots, la roche se casse et s’arrondit jusqu’à devenir des grains de sable que l’on connaît, plus ou moins fins. Le va-et-vient des vagues transforme en permanence les plages, de même que l’érosion des falaises.

Certaines plages sont réputées pour leur couleur singulière : sable blanc, rose, vert, rouge… Cela indique en général la présence de coraux de la même couleur. Les plages de sable noir ont un passé volcanique.

Le sable blanc : pas si glamour
Le sable blanc qui nous fait tant rêver est composé de microscopiques morceaux de coquilles, d'arêtes ou de corail, qui accompagnent les algues et autres aliments mangés par les poissons et qui n'ont pas été digérés. En résumé, des excréments de poissons, oui oui ! Cela ne nous empêchera pas pour autant de nous prélasser sur le sable de Hyams Beach ou sur la plage de Whitehaven, les deux étant en Australie. 

Le sable rose : la faute aux foraminifères
On trouve dans les cellules des coquillages, des foraminifères : c'est ce qui donne la couleur au sable lorsque les coquillages se brisent et se mélangent. Pour un rose intense, comptez des milliards de coquillages !
Ces plages de sable rose sont rares : vous pourrez en trouver une en Crète avec la plage Elafonissi et aux Bahamas avec Harbour Island.

Le sable vert : grâce aux volcans sous-marins
Les plages de sable vert sont rares dans le monde et se comptent sur les doigts d'une main. Cela serait probablement dû aux volcans sous-marins, qui peuvent être riches en olivine. Avec les courants, les cristaux se mélangent et se brisent sur la plage, ce qui donne cette couleur vert pâle.
Dans notre diaporama photo ci-dessous, une jolie photo de la plage Les Roches à Kourou en Guyane.

Le sable noir : il doit y avoir un volcan dans les parages
Le sable noir est le résultat de l'érosion de la lave et de roches volcaniques, tout simplement. Attention : l'été, la température du sable noir grimpe en flèche et est régulièrement responsable de brûlures. Pour découvrir des plages de sable noir, direction la Martinique avec l'Anse Noire ou Hawaï, avec la plage de Papakolea Park.

Le sable rouge : des roches ferrugineuses

Le mélange de roches volcaniques et de roches ferrugineuses suite à l'érosion donne cette couleur au sable. En général, les falaises qui bordent ces plages sont dans les mêmes teintes, comme la plage l'ïle Rabida, dans l'archipel des Galapagos.


A lire aussi :
Top 10 des plus belles plages du monde
Fraser Island, la plus grande île de sable au monde


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction