Istanbul, joyau des mille et une nuits

Lundi 18 avril 2016 à 05h00

Mots clés : , , ,

Spirituelle et laïque, historique et moderne, Istanbul, située entre l’Europe et l’Asie, au carrefour des routes marchandes et des zones d’influence, conjugue à merveille passé, présent et avenir, à tel point que la capitale turque est aujourd’hui considérée comme l’une des plus belles capitales du monde.


La Mosquée Bleue

Successivement grecque, romaine puis ottomane, Istanbul, ancienne capitale d’un vaste empire, dont l’âme reste marquée du sceau de la multitude d’empereurs, de rois et de sultans qui y ont régné, a réussi le pari de se tourner vers l’avenir tout en conservant sa magnificence d’antan. Traversée par le Bosphore, qui symbolise cette alchimie entre nostalgie et progrès, la « capitale des capitales », unique ville au monde à cheval sur deux continents, séduit par sa diversité culturelle et architecturale, qui plonge les visiteurs dans les méandres de son histoire. Grâce à sa multitude de musées, d’églises, de mosquées, de palais, de vestiges, de marchés et autres sites naturels ou culturels, la plus grande cité d’Europe, que l’on peut admirer dans son ensemble depuis la tour de Léandre, ancien phare et poste douanier érigé sur un îlot à 200 mètres de la rive d’Üsküdar, se visite à toutes les saisons grâce à son climat continental tempéré, qui rend la ville agréable toute l’année. Si les vents marins permettent d’éviter les gros épisodes caniculaires, mieux vaut éviter les mois de juillet et d’août, si vous ne supportez pas les grosses chaleurs.

Un riche héritage culturel


Forte de toutes les civilisations qui l’ont traversée, attirées par sa position géographique stratégique, Istanbul, connue un temps sous le nom de Byzance puis de Constantinople, raconte son histoire à travers ses pierres, ses richesses d’Orient et d’Occident accumulées au fil des siècles et ses édifices, dont les plus emblématiques sont Sainte-Sophie, la Mosquée Bleue et le palais Topkapi.

Sainte-Sophie, la Divine

Située entre la Mosquée Bleue et Topkapi, Sainte-Sophie, dont le nom turc, Ayasofya, fait en réalité référence à la sagesse divine, fait partie des icônes d’Istanbul et des sites les plus visités de la ville. Construite entre 532 et 537 sous la direction d’Isidore de Millet et d’Anthémius de Tralles avec les matériaux les plus nobles en provenance de tout l’Empire, la basilique, couronnée par un dôme rosé planant à 55 mètres du sol, est devenue le mètre-étalon des œuvres architecturales à venir. Plus grande église du monde pendant un millénaire, elle est célèbre notamment pour ses mosaïques à fond d’or, ses faïences et ses calligraphies ottomanes d’exception.

La Mosquée Bleue ou Sutanahmet Camii

Unique mosquée turque à être entourée de six minarets jusqu’à la fin du XXe siècle, la Mosquée Bleue, qui constitue la dernière grande œuvre de l’Empire, est la mosquée la plus visitée de la ville. Commanditée par le Sultan Ahmet 1er en 1600, elle est ornée des plus beaux exemples de faïences d'Iznik de couleur bleue, verte et blanche, qui lui ont valu le nom de Mosquée Bleue. Juste en face se trouve la Fontaine Allemande, offerte par l'Empire Allemand aux Ottomans en l'honneur de la visite de Guillaume II à Istanbul en 1901, entièrement exécutée en Allemagne, décorée à l’intérieur de mosaïque d’or.

Le palais de Topkapi


Bâti sur un promontoire dominant la mer de Marmara et le détroit du Bosphore et la Corne d’Or à la pointe de la péninsule historique de la ville, le palais, qui a longtemps fait office de résidence principale des sultans ottomans mais également de siège administratif, affiche une architecture unique n'ayant aucun point de comparaison avec les palais européens. Autrefois considéré comme une vraie ville, cet ensemble de bâtiments construits sur quatre siècles, uniques par leur qualité architecturale et leur organisation qui reflète celle de la cour ottomane, est un passage obligé lors d’un séjour à Istanbul. Inscrit au Patrimoine Mondial de l’UNESCO, il permet de se plonger dans le passé d’Istanbul.

Il serait enfin dommage de quitter Istanbul sans avoir fait une traditionnelle excursion sur le Bosphore, entre passé et présent, splendeur architecturale et beauté naturelle. De nombreuses compagnies proposent d’embarquer sur un bateau à passagers pour découvrir les rives du Bosphore.


A lire aussi :
Pamukkale, un « château de coton » au cœur des montagnes de Turquie
La Turquie, paradis des yachts de luxe


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction