Les Lavezzi, bijoux des Bouches de Bonifacio

Dimanche 8 mai 2016 à 12h47

Mots clés : , , ,

Coin de paradis protégé depuis 1982, havre de paix au sud de la Corse, les îles Lavezzi attirent chaque année de nombreux amateurs de nautisme, de plongée et de nature.


Les îles Lavezzi. Sous licence creative commons Jean-Baptiste Bellet

Les Bouches de Bonifacio recèlent un trésor bien gardé, les îles Lavezzi, l’une des deux réserves marines corses. Baignant dans une mer turquoise ou émeraude selon le ciel, les îles se targuent de posséder l’eau la plus claire de Corse, et comptent nombre de plages abritées et de petites criques où les bateaux viennent mouiller le temps de quelques heures.

À quelques encablures de Bonifacio, l’archipel des Lavezzi, composé d’îles et d’îlots granitiques – Porraggia, Ratino, Piana, Cavallo, Lavezzu… – fait partie des plus belles escales du Sud de la Corse. Sable fin, mer cristalline, paysages uniques dominés par le gris des roches surplombant les îlots, ne peuvent que séduire. Et même s’il n’est pas possible de visiter toutes les îles et îlots, certains n’étant pas accessibles car trop abruptes ou classés en réserve interdite aux visiteurs, leur présence contribue à la beauté du paysage.

Plongée au programme

Propice à la navigation, l’archipel fait néanmoins partie des endroits les plus dangereux de Méditerranée du fait de la présence d’un grand nombre de récifs dans un détroit de faible largeur parcouru de forts courants. En témoignent deux cimetières militaires et une stèle commémorant le naufrage de la Sémillante. La frégate, partie de Toulon à destination du front de Crimée, a sombré le 15 février 1855 à proximité d’un îlot situé au Sud-Ouest de l’île Lavezzu, engloutissant 750 hommes. Cette catastrophe maritime, connue comme la plus grande du XIVe siècle, a été immortalisée par Alfonse Daudet dans ses « Lettres de mon moulin ».

Sous l’eau, les vestiges de l’épave sont limités à quelques pièces de métal et le site reste interdit à la plongée au titre de la protection du patrimoine historique, et en raison de sa position au sein de la zone de non-prélèvement de l’archipel.
« Les îles Lavezzi sont parfaites pour naviguer à la voile. De nombreux bateaux viennent mouiller à proximité des îles et sur le lagon, nous indique-t-on à la réserve naturelle des Bouches de Bonifacio. Les plages sont magnifiques. Par contre, à terre, il n’y a pas d’ombre l'été, mieux vaut donc rester sur son bateau, ou en profiter pour s’adonner à la plongée, en apnée ou avec bouteille. On peut notamment observer l’herbier de Posidonie, une plante sous-marine protégée qui perd ses feuilles en automne et réoxygène l’eau. C’est une vraie nurserie, un abri et une nourriture pour les oursins, les grandes nacres, les crustacés et les poissons. »

Situé dans la partie française du Parc marin international des îles Lavezzi, entre la Corse et la Sardaigne, le sentier sous-marin permet à chacun, équipé de palmes, masque et tuba, de découvrir une faune et une flore sous-marine remarquables. Étudié par de nombreux scientifiques, ce patrimoine naturel abrite des poissons protégés depuis 1982. Peu craintifs, sars, girelles et oblades viennent à la rencontre des plongeurs et les accompagnent dans leur promenade sous-marine. Une visite sous-marine organisée par groupe de cinq personnes, accessible dès l’âge de huit ans, se fait au départ de la plage d’Achiarina et dure environ 45 minutes.

S’il n’est pas possible de le visiter, le phare des Lavezzi vaut toutefois le détour. Construit à l’emplacement d’une ancienne carrière romaine, entre 1972 et 1874 par la Marine nationale à la suite du naufrage de la Sémillante, il est aujourd’hui l’une des bases du Parc Marin International. La réserve naturelle des Bouches de Bonifacio y a réalisé un jardin botanique, reproduisant la végétation des îles Lavezzi, composée de plus de 240 espèces, dont 40 sont protégées, rares ou endémiques.

 

A lire aussi :

Randonnées palmées en Corse du Sud

Le sentier sous-marin des îles Lavezzi


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction