Etranges rayures au fond de la mer Caspienne

Lundi 9 mai 2016 à 05h24

Mots clés : , , , , , , ,

Les satellites de la NASA ont pris en photo un cliché étonnant de la mer Caspienne : celle-ci semble recouverte de rayures.


Nord-est de la mer Caspienne en avril 2016. Crédit : NASA

La plus grande mer enclavée du monde a laissé apparaître d’étranges sillons parfaitement visibles depuis l’espace. Le satellite «Landsat 8» de la NASA a en effet permis de voir un phénomène spectaculaire, déjà observé dans d’autres surfaces maritimes de la planète. Sur le cliché, la mer Caspienne ressemble à l’écran rayé d’une tablette numérique. Si le phénomène peut paraître étrange, il s’explique par le processus d’«affouillement des fonds marins» par la glace, ou «ice gouging» en anglais.

Comme un parquet rayé… par la glace

Ces rayures sont en réalité les sillons, plus ou moins profonds (de 50 cm à 5 mètres de profondeur) creusés par la partie immergée des blocs de glace à la dérive (iceberg ou morceau de banquise). Poussée par les vents et les courants, la partie de la glace immergée a tout simplement rayé les fonds marins, jusqu’à creuser des lignes durables. Le phénomène, déjà connu au nord du Canada et de l’Alaska, remonte à environ 2000 ans, lors du dernier âge glaciaire de notre planète. Or celui de la mer Caspienne semble plus récent : certains sillons ont pu être créés il y a très longtemps, mais les photos de la NASA tendent à prouver que d'autres sillons ont pu être tracés par la banquise formée en janvier dernier Ce phénomène s’est produit dans des eaux peu profondes, comme cette région photographiée à l’intérieur de la mer Caspienne : dans cette zone, la profondeur de l’eau ne dépasse pas les 3 mètres. Ce phénomène d’affouillement est bien connu dans les grandes mers et océans, mais il a été plus rarement également constaté dans les mers fermées, les grands lacs et même les rivières. Des sillons pas forcément rectilignes ont aussi été aperçus en arctique, à des profondeurs bien plus impressionnantes (entre 450 et 850 m) mais les scientifiques pensent que le phénomène s’est produit au Pléistocène lorsque le niveau de la mer était bien plus bas.
 


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction