Ulsan en Corée du Sud : pour le plaisir de la glisse

Lundi 16 mai 2016 à 13h30

Mots clés : , ,

La première étape du circuit de la Coupe du Monde de slalom PWA aura lieu du 19 au 24 mai prochains en Corée du Sud, à Ulsan. L’occasion de découvrir la destination sous un autre angle, avec le regard de Pierre Mortefon, numéro 2 mondial de slalom.


@Eric Bellande _ PWA WORLD TOUR

Située dans une zone climatique tempérée, la Corée du Sud, qui affiche quatre saisons distinctes, se visite toute l’année, avec une météo dégagée et peu de précipitations au printemps et à l’automne, un été chaud et humide et un hiver froid et sec du fait de la pression atmosphérique élevée qui vient du continent. Pour le windsurf, privilégiez les mois de mai et de juin, qui offrent les meilleures conditions de vent pour naviguer. À cette période, « le climat est assez similaire au climat français », souligne le rider tricolore Pierre Mortefon.

Ulsan, le spot de la Coupe du Monde de slalom

Située sur la côte Sud-Est de la Corée du Sud, Ulsan est non seulement l’une des plus grandes villes du pays, mais également la plus grande ville industrielle de Corée du Sud, dotée d’installations immenses. C’est là que se disputera la première épreuve de Coupe du Monde de slalom PWA du 19 au 24 mai prochains, sur le spot de JinHa Beach, qui compte parmi les plus beaux spots de windsurf du pays. « La Coupe du Monde a lieu dans la baie d’Ulsan, à JinHa Beach, un petit village de pêcheurs qui vit à la fois de la pêche et du tourisme, et qui attire de riches coréens qui viennent y passer le week-end dans de gros hôtels à l’abri des regards », explique Pierre Mortefon, qui connaît bien le plan d’eau pour y avoir disputé la Coupe du Monde de slalom PWA.

« À la période à laquelle a lieu la Coupe du Monde de slalom, le vent dominant, qui vient de la terre, est de Sud Sud-Est. C’est l’orientation que l’on préfère pour le windsurf. Avec cette orientation de vent, le plan d’eau est assez rafaleux, avec une mer plate et facile à naviguer. Le vent se lève en général en début d’après-midi et se renforce d’un coup. Souvent, on commence dans du vent léger qui monte rapidement à 15-25 nœuds mais jamais plus, avant de faiblir et devenir hyper irrégulier après 17 h 00 », indique-t-il. En cas de vent de Nord-Ouest, les conditions de navigation sont radicalement différentes. « Quand le vent rentre du Nord-Ouest, le plan d’eau, balayé par un vent de mer pouvant souffler jusqu’à 20 nœuds, est beaucoup plus agité. La côte est bien exposée à l’océan Pacifique, du coup, rien n’empêche la houle de rentrer, poursuit-il. Il peut même y avoir des tempêtes, mais on n’en a jamais eu pendant la Coupe du Monde de slalom ». Selon lui, « le spot est adapté à tous les niveaux de pratique, du débutant au confirmé. Il n’y a pas d’exigence particulière ». Si Pierre Mortefon n’a eu l’occasion de naviguer que sur le spot de la baie d’Ulsan en Corée du Sud, il souligne que l’on peut également pratiquer le windsurf ou le surf sur d’autres spots, « notamment sur l’île de Jeju, située non loin de la baie d’Ulsan, ou encore sur le fleuve qui traverse Séoul, la capitale sud-coréenne ».

Côté tourisme, Ulsan, « un endroit assez impressionnant, avec des usines, des cités-dortoirs pour les ouvriers ou tout est hyper droit et une réserve naturelle à proximité », offre plusieurs possibilités, dont le Parc d’Ulgi, le phare d’Ulgi et le Parc Provincial du Mont Gajisan, qui constituent les attractions phares de la région. De quoi allier plaisir de la glisse et découvertes culturelles.


A lire aussi :

Les meilleurs spots de windsurf du Chili
Windsurf : après l'Indoor, la Torche !


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction