Maillots de bain anti-UV : une arme contre les dangers du soleil

Lundi 11 juillet 2016 à 13h00

Mots clés : , , , , , ,

Les grandes vacances scolaires débutent, mais attention, la saison estivale rime aussi avec insolations et coups de soleil. Chaque année, c’est la même chanson, les parents redoutent le soleil pour leurs enfants. Alors, la solution pour convaincre nos têtes brûlées de se mettre à l'anti-UV, un produit innovant et de plus en plus répandu : le maillot anti-UV.


Photo : Pixabay

Petites fleurs liberty, rayures esprit nautique, ou motif ultra pop, du simple tee-shirt en passant par la combinaison ou le maillot… A chacun son style ! L’idée, bien protéger sa peau du soleil grâce à ces nouvelles armes contre les UV, tout en restant chic. En effet, l'Institut national du cancer (Inca), et le syndicat des dermatologues notent la progression croissante en France du nombre de cancers de peau, chaque année on dénombre 80 à 90.000 nouveaux cas de cancer. Le rôle de l'exposition au soleil est désormais bien connu : 50 à 70 % des cancers de la peau sont ainsi directement liés à une surexposition aux rayons UVA et UVB. Ces maillots anti-UV, dont la mode nous vient d’Australie, sont aujourd’hui une véritable révolution, et une contrainte en moins pour les parents. «Je considère que les nourrissons ne devraient pas s'exposer avant l'âge d'un an, explique Jannick Thiroux, cosmétologue, mais pour ceux qui partent tout de même à la plage, ces maillots sont à conseiller, avec une crème solaire adaptée en complément sur les zones non-protégées, ainsi qu'un chapeau et des lunettes».

Le maillot anti-UV, un succès grandissant

Une marque française reconnue dans le secteur médical, basée à La Teste de Buch en Gironde, s’est lancée depuis 2010 dans cette innovation technique. Fedjoa, créée par Valérie Bernadat, propose en effet, une gamme innovante de maillots anti-UV pour enfant. «En trois ans, nous sommes passés de 4 à 17 modèles de maillots de bain », précise la créatrice. En deux ans, nous sommes passés de 300 à 3.000 clients. » Ces combinaisons sont non seulement anti-UV mais aussi anti-sable. Valérie Bernadat importe d’Europe un Lycra haut de gamme. Lors de la fabrication, il est tissé de façon très serrée, un aspect du montage qui évite au sable de s’accrocher sur les maillots de bain. Une fois enfilés, ces vêtements protègent les enfants au même titre qu’une crème solaire indice de protection 50 et les isolent du sable. «Le lycra sélectionné pour nos maillots filtre à 98% les ultra-violets tandis qu'un t-shirt en coton n'en filtre que 4%».


Aujourd’hui, les produits anti-UV se développent à grande vitesse. Véritable phénomène de mode, de nombreuses marques et entreprises se sont lancées dans cette campagne de protection aux UV : parasol, tente qui se déplie en quelques secondes pour les bébés, habillage de la poussette, casquette… La prévention contre les risques du soleil est aujourd’hui omniprésente. Il n’y a pas d’âge pour se protéger tout en restant tendance, petits et grands doivent y être sensibilisés.


A lire aussi :

De l’utilité de porter des lunettes de soleil toute l’année
Maillots de bains anti UV : comment les choisir


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction