Faut-il avoir peur des requins ?

Vendredi 19 août 2016 à 14h45

Mots clés : , ,

Depuis les Dents de la mer, les requins, à l’instar des loups, sont entrés dans la catégorie des espèces que l’on redoute... à tort. Dernièrement, le film de Jaume Collet Serra, Instinct de survie, a fait polémique en surfant sur notre peur des requins et en brossant un portrait caricatural d’une espèce en danger. Nautisme.com vous explique pourquoi nous avons cette peur exagérée et pourquoi il faut en finir avec celle-ci.


@pixabay

Pourquoi avons-nous peur des requins ? La peur des requins, comme la plupart des peurs n’est pas vraiment rationnelle. Il est très peu probable que vous soyez mordu par un requin. Le musée d’Histoire naturelle de l’université de Floride a ainsi publié une enquête montrant qu’un habitant de New York City avait cent fois plus de chance de se faire mordre par un humain que par un requin ! Selon cette même université, dans son International Shark Attacks File, il y aurait seulement une « chance » sur 3 749 007 de mourir mangé par un requin. Pourtant, si cette peur n’est pas vraiment rationnelle, il est normal d’avoir peur, dans le sens que se faire mordre par un prédateur n’a rien de plaisant !

La peur des requins s’appuie sur notre crainte d’être dans un environnement où ne nous sommes pas vraiment maîtres de nous-même, comme cela peut être le cas dans un avion par exemple. Si sur la terre ferme, nous avons l’impression de maîtriser un peu ce qui nous entoure, dans l’eau nous somme souvent démunis. Des films comme Les Dents de la mer ou Instinct de survie accentuent cette peur irrationnelle des requins en associant à jamais dans notre imaginaire les mots "danger" et "requin". Peter Benchley, auteur du livre qui a inspiré Les Dents de la mer, conscient de l’impact de son œuvre, a ainsi toute sa vie combattu pour la réhabilitation et la protection des requins.

La plupart des requins sont inoffensifs. Les requins dangereux comme le requin blanc ou le requin tigre vivent aux larges, loin des côtes et leur rencontre est extrêmement rare. Il est vrai que les attaques de requins ont augmenté en 2015 (98 attaques), surpassant l’ancien record de 2002 (88), mais leur nombre reste globalement faible. Surtout que sur ces 98 attaques, seulement 6 ont été mortelles ! Selon les scientifiques, si les attaques se multiplient c’est notamment parce que la pratique des sports nautiques s’est répandue et que le changement climatique a provoqué une hausse des températures des océans, poussant les requins à trouver un nouveau terrain de chasse. Ces deux facteurs ont augmenté la probabilité d’une attaque mais ça ne veut pas dire que les requins sont devenus plus agressifs. Le problème est que chaque attaque provoque un déferlement médiatique qui accroit la paranoïa générale autour de l’animal.

Si nous sommes fascinés par les requins, eux par contre, ne s’intéressent pas du tout à nous : les requins n’aiment tout simplement pas la chair humaine, pas assez grasse à son goût ! S’ils étaient intéressés par les Hommes, le nombre d’attaques seraient beaucoup plus important. En réalité, la plupart des attaques recensées sont d’infortunes méprises. Le requin a une très mauvaise vue et confond le surfeur ou le nageur avec un phoque, une proie faisant partie de son régime alimentaire au même titre que les poissons. Les attaques volontaires, qui arrivent très rarement, ne sont en rien naturelles chez le requin. Ce sont de comportements antagonistes à sa nature profonde, symbole d’un dérèglement de l’animal.

Finalement, avec 5 hommes tués par an en moyenne par des requins, pour 100 millions de requins tués par des hommes, ce serait plus aux requins d’avoir peur des hommes que l’inverse. Nous avons surtout tout intérêt à protéger les requins, car en haut de la chaine alimentaire dans les océans, la disparition de l’espèce tuerait l’équilibre des écosystèmes avec les répercussions que l’on connait pour la survie de l’espèce humaine.

Les requins peuvent même être joueurs… Ici une vidéo de Mike Rutzen plongeant avec un grand requin blanc.

 

 

 

A lire aussi : 

Ces requins du Groenland qui ont connu Louis XIII...

Les innovations anti-requins

Requins : un risque d’attaques sur nos côtes ?


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction