Quand la mer prend possession du ciel...

Vendredi 26 août 2016 à 15h43

Mots clés : , , , , ,

Il semblerait que la mer ne danse pas seulement le long des golfes clairs mais aussi dans le ciel ! Nautisme.com vous propose aujourd'hui d'en apprendre plus sur ces nuages qui ressemblent à des vagues, avec l'aide de notre expert Météo Consult, Guillaume Woznica.


capture d'écran Youtube @heyvideos (https://www.youtube.com/watch?v=B82yMstXcd8)

Cette photo prise l'année dernière a fait le tour du monde : la ville de Sydney semble être submergée par une vague géante. Pourtant, rien à voir avec un tsunami ! C'est bien un nuage que l'on peut voir sur cette image, un arcus. Mais celui-ci est un peu spécial. Avec sa forme de rouleau horizontal, dense, avec des bords plus ou moins effilochés, il est très spectaculaire. "Ce type de rouleau se forme principalement quand de l'air froid repousse de l'air chaud, une situation typique des orages d'été ou de printemps" explique Guillaume Woznica "C'est un tourbillon d'air en rotation rapide autour d'un axe horizontal, que l'apparition des nuages rend visible".

Ces rouleaux ,aussi beau soient-ils, ne sont pourtant pas totalement inoffensifs. Comme les vagues, ils peuvent se révéler dangereux.  "Dans certains cas, celui-ci peut même constituer le premier stade d'une tornade s'il est pris dans des vents verticaux. " prévient notre expert météo. "Aux Etats-Unis, lors de la saison des orages, il est fréquent que les arcus génèrent des grêlons dévastateurs d'une dizaine de centimètres et des rafales de vent dignes d'un ouragan". 

Autre phénomène naturelle visible dans le ciel et tout aussi spectaculaire : les ondes de Kelvin-Helmholtz, un mouvement ondulatoire qui donne aux nuages la forme de vaguelettes dans le ciel ! 

Selon notre expert, ce phénomène se formerait en situation d'instabilité. "A la différence des situations classiques que l'on rencontre par exemple en été (instabilité "thermique"), ces nuages se forment lorsque deux couches d'air thermiquement stable (air froid dans la couche inférieure, air chaud dans celle du dessus) se déplacent à des vitesses différentes. La différence de vitesse des vents et de densité des masses d'air engendre une forte turbulence qui se traduit par des tourbillons horizontaux qui donnent leur forme caractéristique à ces nuages. C’est donc le cisaillement du vent qui provoque cette forme de « vagues » dans le ciel, rappelant l’avancée d’un tsunami".

Leur observation est malheureusement difficile. En effet, cette situation d'instabilité se présente plutôt rarement et les nuages formés ont tendance à se dissiper assez rapidement,"une ou deux minutes après leur formation" prévient Guillaume Woznica. 

Pour les amateurs de ces beaux nuages, la situation n'est pas désespérée ! Notre expert météo nous rassure : "Il est tout à fait possible d'apercevoir ce phénomène en France, même s'il est peu fréquent. Il semblerait que la plupart des observations françaises des ondes de Kelvin-Helmholtz aient eu lieu près de la Manche ces dernières années".

A vos appareils photos ! 


A lire aussi : 

CUMULUS, le plus sympathique des nuages

Des crevettes bioluminescentes bleues font pleurer les pierres au Japon !


SERVICE:
Pour préparer vos escales en toute sérénité, téléchargez l'appli Guides Escales du Bloc Marine.
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 0899 70 12 34**.
Recevez gratuitement
la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 0899 70 12 34 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction