Panique à bord : j'ai le mal de mer !

Dimanche 4 septembre 2016 à 10h36

Mots clés : , ,

Peu de marins peuvent se vanter de n’avoir pas eu, un jour ou l’autre, le mal de mer. Nous n’avons pas la prétention de vous donner le remède miracle, mais simplement quelques conseils utiles.


@Wear Is My Boat

Comprendre le mal de mer
En fait, c’est le mal des transports que l’on soit en avion, en voiture, en train et, bien entendu, en bateau. Sur la terre ferme, nos mouvements ne concernent que le corps. Sur un mobile, nos repères visuels suivent le mouvement de notre corps et nos yeux ne peuvent pas détecter nos mouvements relatifs à la terre. En pratique, les capteurs de l’équilibre de notre oreille interne continuent à travailler sans tenir compte du mobile dans lequel nous sommes embarqués. Le cerveau est en permanence à la recherche d’une harmonisation de ses systèmes sensoriels ce qui a pour conséquence de provoquer des troubles tels que les vomissements.

Quelques conseils
Avant de parler de quelques produits originaux, il est bon de respecter quelques points qui peuvent vous éviter le mal de mer.
- Tout d’abord, évitez de rester à l’intérieur du bateau. Le confinement, les éventuelles odeurs et le manque de repère ne peuvent que faciliter la nausée.
- Eloignez-vous si possible des odeurs provenant de la réserve de carburant, de l’échappement du moteur ou encore de la fumée de cigarettes.
- Ne restez pas inactif. Le fait de parler, de s’occuper, par exemple, en barrant sont souvent le remède le plus efficace.
- Regardez l’horizon et la mer. Cela permet à l’oreille interne de travailler et de trouver des repères.
- Evitez d’avoir l’estomac vide. N’hésitez pas à manger. Là, les conseils sont nombreux et différents suivant les marins. Le verre de vin rouge avec du pâté Hénaff est sans doute bénéfique aux marins bretons mais pas pour tous. Le pain sec, en particulier grillé, permet de bien se caler l’estomac, il en est de même des biscottes et de certains fruits tels que la banane qui a comme particularité d’avoir le même goût en la dégustant qu’en la rendant ? Il faut éviter les fruits acides comme la pomme.
- Ne pas avoir froid, n’hésitez pas à enfiler un vêtement chaud dès que vous en éprouvez le besoin.

Les remèdes
Sur le marché, il existe de nombreux remèdes contre le mal des transports, efficaces ou placebos ? Nous ne porterons pas de jugement. Toutefois, trois produits ont retenu notre attention par leur originalité : les lunettes, les vêtements et le bracelet censé éviter le mal de mer.

Les lunettes Boarding Ring
Ceux qui fréquentent les allées « équipement » des salons nautiques, n’ont pas pu passer sans les remarquer. Devant le stand « Boarding Ring » (traduisez anneau d’embarquement), Hubert Jeannin présente son invention : des lunettes contre le mal de mer. Autour des verres et dans les branches, on trouve des cercles à moitié remplis d’un liquide bleu. Ce liquide mobile se déplace en fonction des mouvements du bateau. Les yeux sont alors censés réintégrer la notion de mouvement et transmettre ces informations au cerveau. En fait, ces lunettes apportent à la vue ce que perçoit l’oreille interne. En pratique, d’après son concepteur, il n’est pas nécessaire de les porter en permanence. Il suffit de les mettre dès les premiers symptômes du mal de mer et de les enlever dès que l’on va bien, en principe au bout d’environ un quart d’heure. Il est mentionné dans la notice « une pré-étude clinique a été investiguée à Brest par le service de santé de la marine nationale sous l’autorité du CCPPRB de Bretagne. Sur une population d’adultes mixtes de moins de 60 ans, le Boarding Ring présente une efficacité de 95% ».

Les vêtements Wear Is My Boat
Ces vêtements ont été conçus par trois passionnés de la mer : Olivier Trentesaux, Olivier Perroy et Philippe Danekaert. La membrane intégrée aux textiles Wear Is My Boat est un complexe polymères/minéraux qui permet de capter les rayonnements infrarouges lointains du soleil et de renvoyer vers le corps ceux qui sont émis par celui-ci. Les effets bénéfiques des infrarouges lointains sont ainsi optimisés pour procurer une sensation de confort et faciliter la récupération à l’effort. Les textiles entrant dans la fabrication des vêtements (T-Shirt, polo, veste) sont tous produits et transformés en Europe, ils ne comportent ni nano- ni micro-capsules. Ils sont conformes à la législation Reach et OEKO-TEX (absence de substances chimiques).

Acupressing, l’acuponcture au service du marin
Acupressing est un bracelet qui soulage les nausées en exerçant une pression sur le point d’acuponcture P6 (Nei Kuan) situé sur le poignet. Il est, d’après son concepteur, sans contrainte et peut être utilisé par des adultes et des enfants. D’autres produits similaires sont également proposés comme des semelles intérieures de chaussures.

Notre avis
Existe-t-il un produit miracle contre le mal de mer ? Peut-être, mais il n’est sans doute pas universel. Il faut essayer différentes techniques et choisir celle qui donne de bons résultats sur la personne qui l’utilise car l’efficacité varie en fonction de celle-ci.


A lire aussi : 
Les lunettes anti mal de mer sont-elles efficaces ?
La réalité virtuelle contre le mal de mer !


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction