La mer Morte, berceau historique et guérisseur

Vendredi 16 septembre 2016 à 07h09

Mots clés :

Enclavée entre Israël, la Jordanie et la Palestine, la mer Morte, qui est en réalité un lac d’eau salée, se distingue par sa salinité exceptionnelle et les bienfaits de ses eaux. Cette mer, qui fascine depuis de nombreux siècles, attire aussi bien les touristes que les curistes et les amateurs d’histoire.


Sous licence creative commons Giam

Unique et fascinante, la mer Morte, ou mer de sel en hébreu, attire chaque année de nombreux touristes et curistes attirés par les vertus de ses sels minéraux ou par ses sites historiques. Située à une altitude de 417 mètres en-dessous du niveau de la mer, la mer Morte se trouve au point le plus bas du globe terrestre, et présente le taux de saturation en sel le plus élevé du monde (340 grammes par litre d’eau, ndlr). Une salinité qui empêche toute vie dans ses eaux et qui contraint tout corps à flotter à la surface. À tel point que l’on peut même y lire son journal assis sur l’eau. Difficile en revanche d’y nager, la densité, liée à la forte teneur en sel, exerce une poussée d’Archimède qui rend chaque mouvement difficile.

Des vertus thermales et thérapeutiques reconnues

La baignade dans la partie septentrionale de la mer Morte est réputée pour ses vertus thérapeutiques. La densité en substances minérales dix fois supérieure à celle des autres mers a des effets bienfaisants sur l’organisme, en particulier sur la peau. Les boues argileuses noires, ou encore l’air chargé de soufre et de brome, ont des effets apaisants sur le système nerveux. Haut lieu de la recherche et des soins pour la santé, la mer Morte et son climat permettent de soigner ou d’atténuer les effets de nombreuses maladies comme le psoriasis, les cystites, les fibroses kystiques, l’eczéma ou le vitiligo, sans oublier les rhumatismes et les douleurs musculaires. Ses eaux peuvent avoir un effet bénéfique en cas de problème ophtalmologique, d’hypertension, d’asthme ou de maladie de Parkinson. De nombreux curistes venus du monde entier se rendent chaque année dans les établissements thermaux répartis le long des rives du lac salé.

Un lieu chargé d’histoire

Renommée pour ses plages, ses établissements thermaux et ses hôtels de luxe, la mer Morte, sise aux confins orientaux du désert de Judée, l’est également pour ses lieux chargés d’histoire, ses oasis verdoyantes et ses paysages désertiques. Parmi les « must see » lors d’un séjour dans la région, on ne manquera pas le Massada National Park, qui abrite les ruines de Massada et le légendaire palais du roi Hérode, décrit dans la Bible. Inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, ce site offre au lever et au coucher du soleil une vue imprenable sur la Mer Morte et ses environs. À ne pas manquer également, le site de Qumran, situé au nord-ouest de la mer Morte. Ce sont dans les cavernes et grottes de ce site qu’ont été découverts les Manuscrits de la mer Morte entre 1947 et 1952. Des vestiges d’occupation humaine datant des débuts de la période chrétienne portent le témoignage de la secte des Esséniens dont les premiers chrétiens s’inspirèrent pour établir leurs monastères. 



Ein Gedi, une oasis verdoyante située à proximité du désert de Judée, de Massada et de Qumran vaut également le détour. Mentionnée dans la Bible, le livre d’Ezéchiel, le Cantique des cantiques ou encore dans le Livre des chroniques, Ein Gedi, est aujourd’hui un parc national, où l’on peut visiter les ruines de la cité antique. Une occasion aussi de séjourner dans le kibboutz qui s’y est installé au milieu du XXe siècle.


A lire aussi : 

Polémique sur le sauvetage de la mer Morte
Météo voyage : Israël et la Méditerranée orientale


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction