Diego, tortue géante accro au sexe, a sauvé son espèce de l'extinction

Lundi 19 septembre 2016 à 16h35

Mots clés : , , ,

Diego, tortue géante mâle des Galápagos, est devenue une star mondiale, un "sex-symbol". A 100 ans, la tortue affiche un sacré palmarès : il est l'heureux papa de 800 bébés tortues... grâce à son fort appétit sexuel. Aujourd'hui, Diego a sauvé son espèce de l'extinction.


Galapagos @wikimedia

Diego appartient à l'espèce Chelonoidis hoodensis, pèse environ 80 kilos, mesure presque 90 centimètres de long et jusqu'à 1,50 mètre de haut s'il étire bien ses pattes et son cou. Son prénom vient du zoo américain de San Diego d'où il a été apporté en 1976. A l'époque, il a été retiré de l'île Española, une des îles de l'archipel des Galápagos, pour se reproduire en captivité.  Il y a plusieurs années, une équipe scientifique a découvert quelques tortues sur cette île, mais dispersée aux quatre coins : "Ils étaient dispersés à travers toute l'île, donc c'était impossible qu'ils puissent se reproduire", se rappelle M. Tapia, conseiller du Parc national des Galapagos (PNG) pour la préservation des tortues, qui parle du "mâle 3" quand il évoque Diego: "Je ne suis pas très partisan de donner des noms aux tortues parce qu'ici, ce n'est pas un zoo, c'est un instrument de préservation" de l'espèce. Aujourd'hui, Diego vit avec six femelles dans un centre d'élevage au PNG à Puerto Ayora. Il est le mâle dominant parmi les trois assignés au repeuplement de l'île Española. "C'est un mâle reproducteur sexuellement très actif", raconte Washington Tapia.  Diego a sauvé son espèce Malgré son grand âge (qui pour une tortue de son espèce n'est pas si âgé que cela), Diego a un appétit sexuel insatiable ! Grâce à son "addiction", Diego a pu sauvé son espèce de l'extinction en étant l'heureux papa de 800 bébés tortues. Les scientifques se sont aperçus de cela  "il y a six ans, (quand) nous avons fait une étude génétique : nous avons découvert qu'il était le père de presque 40% des couvées rapatriées sur l'île d'Española", explique M. Tapia. L'île a donc été repeuplée de près de 2 000 tortues depuis le début du programme ! "Je ne dirais pas qu'elle est en parfaite santé, car les registres historiques montre qu'il y a eu probablement plus de 5.000 tortues sur l'île à un moment, mais c'est une population qui est en assez bon état (de santé), et en croissance, ce qui est le plus important", souligne M. Tapia. Diego est le parfait contre-exemple de George, l'unique exemplaire de l'espèce Chelonoidis abigdoni, qui s'est toujours refusé à se reproduire en captivité, sur l'île Pinta. Surnommé "George le solitaire", il est décédé à plus de 100 ans en 2012. Bravo Diego ! A lire aussi : L'incroyable reproduction de certains animaux marins... Philippines : les tortues olivâtres plus que jamais en danger


SERVICE:
Pour préparer vos escales en toute sérénité, téléchargez l'appli Guides Escales du Bloc Marine.
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 0899 70 12 34**.
Recevez gratuitement
la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 0899 70 12 34 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction