L'automne en douceur aux Baléares

Lundi 10 octobre 2016 à 12h04

Minorque a changé de rythme. Après l'effervescence de la pause estivale, l'île des Baléares profite d'une belle arrière saison au calme.


C’est ici que se lève le premier soleil d’Espagne. Minorque, petit gabarit face à la célèbre Majorque, a misé sur sa nature sauvage et sa beauté sans fard pour se différencier. Des collections de criques sauvages, des villages chargés d’histoire et des quais animés alternent avec des kilomètres de sentiers côtiers. L’île a été classée réserve de biosphère par l’UNESCO en 1993. Les Minorquins se sont donc engagés à renforcer la sauvegarde de leurs écosystèmes naturels et à minimiser l’impact environnemental des activités humaines, au quotidien et pendant la haute-saison avec l’afflux touristique. Port Mahon, un havre de paix longtemps convoité L’arrivée par Port Mahon est aussi appréciée par les plaisanciers que par les professionnels de la mer qui parlent d’un site hors du commun. Un port, longtemps convoité par les pirates qui sillonnaient la Méditerranée, protégé par d’imposants promontoires rocheux. Sur ces roches et sur les îles qui parsèment le port naturel, on découvre aussitôt des fortifications tournées vers le large : celle d’Isabel II mais aussi les doubles murailles du lazaret, l’établissement qui accueillait les passagers venus de ports touchés par la peste et mis en quarantaine. Ces pierres solides laissent rapidement la place aux luxueuses villas parées d’immenses baies vitrées. Tout pour profiter du soleil généreux des Baléares. Mais le ciel limpide ne fait pas longtemps oublier les vents coriaces et capricieux de l’île des tempêtes. Mahon, le plus grand port naturel de Méditerranée, est un havre de paix apprécié des marins. Les quais accueillent tout au long de l’année des petits esquifs traditionnels aux voiles latines, des ménorquins, solides embarcations à moteur pensées pour les Baléares, de luxueux yachts mais aussi des ferries, des cargos et des navires de guerre. Une terre d’expérimentations Minorque a également accueilli des habitants en quête d’idéaux. C’est le cas de la communauté hippie qui s’est installée dans les cavités millénaires creusées dans les falaises du sud de l’île, non loin de l’aéroport, comme des créateurs du village de Binibeca Vell, un hameau tout de blanc vêtu, construit en 1970 avec des imitations de demeures de pêcheurs. Ici, le silence est de mise et de nombreuses pancartes le rappellent. Même les abords de la piscine du grand hôtel, qui surplombe le port, sont étonnement silencieux. Et dans les terres, en cette fin d’été, les sentiers presque désertés vous accueillent pour des balades entre les nombreux vestiges préhistoriques et les terres agricoles plantées de citronniers, d’oliviers et de vignes. A lire aussi :  Majorque est fatiguée par l'affluence grandissante des touristes Où partir en octobre ?


SERVICE:
Pour préparer vos escales en toute sérénité, téléchargez l'appli Guides Escales du Bloc Marine.
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 0899 70 12 34**.
Recevez gratuitement
la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 0899 70 12 34 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction