Découvrir l'épave de la Pecorella

Mardi 1 novembre 2016 à 06h35

Mots clés : , ,

Les épaves accessibles aux plongeurs débutants ne sont pas légion. En voilà une, située à l’entrée du golfe de Porto-Vecchio, en Corse-du-Sud. Facile à trouver, facile à visiter, l’épave de la Pecorella culmine à 6 mètres sous la surface, reposant sur un fond de 12 mètres. Une situation idéale pour une première expérience de plongée sur épave, que vous soyez équipé de bouteilles ou simplement de palmes, masque et tuba.


La roche de la Pecorella est un minuscule îlot surmonté d’un phare. A l’embouchure du golfe de Porto-Vecchio, entre la pointe de San Ciprianu et celle de Chiappa. Il représente la partie émergée d’une petite dorsale rocheuse qui se prolonge d’est en ouest, à une profondeur de cinq mètres. Atteindre l’îlot de la Pecorella nécessite donc une embarcation. Puis, en partant du phare direction ouest (donc en vous dirigeant vers le fond du golfe), et en suivant la dorsale rocheuse sur une cinquantaine de mètres, vous découvrirez l’épave, imposante, posée bien droite sur le fond.

Parti de l’île d’Elbe pour rejoindre la Sardaigne une nuit de novembre 1965, ce caboteur cimentier de 45 mètres de long n’a pu éviter l’écueil, a déchiré sa coque et s’est échoué contre l’îlot. Il est parvenu à se dégager pour finalement sombrer doucement. Une déchirure, bien visible à bâbord, traduit la violence de la collision lors du naufrage.

L'épave se distingue très nettement depuis la surface, posée sur le sable au milieu d'une prairie de posidonies. La poupe repose par -12 mètres, alors que la proue remonte sur une roche jusqu'à -6 mètres.

Hôtes incontestées des lieux, les saupes illumineront d’emblée la scène, s’ébrouant par bancs entiers entre herbiers de posidonies et infrastructures de l’épave. Il vous faudra par contre un peu de chance pour croiser des barracudas, pourquoi pas des liches (tôt le matin, en évoluant avec circonspection !). Dans votre progression, vous rencontrerez le banc de corbs habitant, avec quelques congres, la cavité créée par la déchirure le long de la coque. D’autres poissons circulent à l’ombre des coursives et dans les entrailles du navire. Sans prendre le risque inconsidéré de se glisser à l’intérieur, les plus patients des apnéistes pourront surprendre, depuis l’extérieur, des chapons ou des rascasses à l’ombre d’une tôle, des sars, des rougets, des mostelles venus musarder à la lumière. Les plongeurs en bouteille qui pénétreraient l’épave remarqueront la salle des machines, qui conserve son moteur Diesel, et la grande cale centrale encore emplie de sacs de ciment.

Sans même descendre sous la surface, l’épave offre une vision féérique. On la survole de bout en bout avec une perspective spectaculaire. On peut admirer son état de conservation et sa position très digne. Sujet idéal pour les photographes, l’épave de la Pecorella offre l’opportunité de pouvoir composer avec la luminosité de la surface, les rayons du soleil, tout en profitant d’un modèle, imposant, dramatique et très docile. A ne pas manquer si vous faites un tour par le sud de la Corse.

Petit conseil : pour votre sécurité, utilisez une bouée de signalisation pour vous approcher de l’épave, la zone est très fréquentée (surtout en pleine saison) par de nombreux adeptes du motonautisme, sous toutes ses formes.

Localisation GPS : N 41° 36 900’ - E 009° 22 150°

A lire aussi :

Corse : plongée dans le golfe de Porto
Tour de France des plus beaux spots de plongée


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction