Vendée Globe : les Açores, carrefour océanique

Mercredi 9 novembre 2016 à 15h02

Les skippers du Vendée Globe s'apprêtent à longer l'archipel des Açores, sans y faire un arrêt. Cette escale incontournable des traversées transatlantiques, accueille chaque année entre 1200 et 1400 voiliers. Zoom sur une escale maritime au parfum de bout du monde.


Île São Jorge @wikimedia

Ici, le large prend une dimension radicale, à 1500 kilomètres des côtes du Portugal. Un air de bout du monde ou de paradis sur terre avec une végétation luxuriante, arrosée de l’automne au printemps par des pluies abondantes et protégée par le doux courant océanique du Gulf Stream qui empêche les thermomètres de descendre trop bas ou de monter trop haut. Les camélias, hibiscus, magnolias, lauriers et hortensias y ont pris leur quartier d’été et offrent à l’archipel au relief vallonné un air de Bretagne et d’Irlande. Pourtant, son histoire est résolument ibérique. Si les anciennes cartes génoises localisaient l’archipel dès le début du XIVe siècle, il faut attendre 1427 pour qu’un navigateur portugais, en route pour le Nouveau Monde, pose ses pieds et son drapeau sur l’île de Santa Maria. L’Espagne occupera ensuite l’archipel de 1580 à 1640. Les Açores, relais océanique aux portes de l’Europe, étaient alors une halte particulièrement précieuse sur la longue route de l’Amérique. Mais c’est bien l’île de São Miguel, la plus orientale et la plus grande des neuf îles de l’archipel, avec ses 747 km2, qui accueillit les premiers colons. São Miguel héberge aujourd’hui plus de la moitié de la population açorienne et les deux tiers des visiteurs de passage. Au niveau du paysage, l’île se caractérise par des terres vallonnées (point culminant : 1100 mètres avec le Pico da Vara) et par les iconiques lacs de cratère ou lagoas. Quant à la plus maritime des îles, elle est à chercher au cœur de l’archipel :  Faial abrite un port connu des coureurs au large comme des plaisanciers, Horta, le quatrième port de plaisance le plus fréquenté au monde pour la navigation au large, et un troquet mythique pour les marins du monde entier, le Café Sport.

Les baleines, icones des Açores

L’archipel des Açores est l’héritier d’une longue tradition baleinière. Mais aujourd’hui, la chasse y est interdite et les larges navires baleiniers ne sortent plus que pour une régate annuelle. Les embarcations plus agiles, destinées à l’observation des géants des mers, ont pris le relais. Des sorties sont organisées à partir des îles de Pico, Faial, mais aussi Flores et bien sûr São Miguel. Du côté des espèces que vous pourrez croiser, le cachalot s’observe ainsi de fin avril à début octobre, la baleine bleue d’avril à juin et le rorqual boréal pendant toute la belle saison. Sans oublier les dauphins.

La douceur pour profiter des sports nautiques

Chaque île dispose de ses spots privilégiés pour la pratique des sports de glisse, dans une eau à 23°C à la fin de l’été, en août et septembre. La température des flots descend entre 15°C et 18°C en hiver. Des conditions particulièrement clémentes pour profiter des rouleaux océaniques ou pour plonger dans des fonds encombrés d’épaves et façonnés par une histoire volcanique tourmentée.



A lire aussi : 

Les Açores, une destination nautique pittoresque
Météo du Vendée Globe : une course rapide vers le sud


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction