Cassis, un village hors du temps entre terre et mer

Samedi 12 mai 2018 à 06h32

Mots clés :

Niché au cœur du Parc National des Calanques entre le massif des Calanques et le Cap Canaille, le petit port de pêche Cassis offre à ses visiteurs une escale hors du temps.


Côte entrecoupée de criques secrètes, vastes espaces naturels, odeur de pins, chant des cigales, Cassis, c'est un peu tout cela à la fois, un véritable concentré de Provence dans un écrin de nature. / OT Cassis

Côte entrecoupée de criques secrètes, vastes espaces naturels, odeur de pins, chant des cigales, Cassis, c’est un peu tout cela à la fois, un véritable concentré de Provence dans un écrin de nature. Connu pour ses calanques, réputé pour son vin, son patrimoine naturel et culturel et son petit port, ce petit village de pêcheurs a su préserver son côté traditionnel et authentique tout en s’ouvrant aux visiteurs. Escale incontournable de la côte méditerranéenne, le port de Cassis aux places bordées de maisons de pêcheurs colorées accueille en effet de nombreux plaisanciers et vacanciers tout au long de la saison. « Cassis est un site incontournable, érigé au milieu d’une nature fabuleuse, au cœur du Parc National des Calanques. Plus qu’un village où l’on perd la notion du temps, Cassis est un véritable art de vivre », avance Christine Francia, de l’Office du Tourisme de Cassis.

Un petit port de pêche coloré

Tournée depuis toujours vers la mer, Cassis est une escale de charme pour les amateurs de nautisme ou de pêche. / OT Cassis

Tournée depuis toujours vers la mer, Cassis est une escale de charme pour les amateurs de nautisme ou de pêche, mais également un point de départ idéal pour une virée à la voile ou à moteur dans le Parc National des Calanques où l'on peut se baigner dans de petites criques désertes. Plusieurs formules sont proposées sur place, permettant de visiter trois, cinq ou huit calanques, dont Port Miou, Port Pin ou En Vau. « Le bateau est un excellent moyen de découvrir la beauté des Calanques et du Parc National créé en avril 2012, qui regroupe Marseille, Cassis et La Ciotat, souligne Christine Francia. Les plaisanciers qui font escale à Cassis ont deux possibilités. Ils peuvent soit mouiller au port qui compte 500 anneaux, dont 30 destinés aux bateaux de passage, ou au niveau de la Calanque de Port Miou, qui est plus éloignée du village. Ces mouillages sont plus accessibles en juillet qu’en août ». Chaque jour, le port s’anime avec les aller-retour des « pointus », petits bateaux de pêche typiques du Sud de la France, que l’on peut observer du quai ou d’une terrasse ombragée.

Les amateurs de plongée ne seront pas en reste. Deux clubs proposent aux néophytes comme aux confirmés de découvrir la richesse des fonds marins de la région, qui comptent plus de 40 espèces protégées. En s’immergeant dans les profondeurs de la Grande Bleue au milieu de gorgones jaunes, de mérous bruns et de rascasses, on découvre notamment l’herbier de Posidonie, une plante endémique aujourd’hui menacée qui joue le rôle de filtre naturel des milieux marins et qui abrite de nombreuses espèces, ou encore le corail rouge, appelé « or rouge ». Longtemps utilisé dans la fabrication de bijoux ou de statuettes, il est désormais protégé jusqu’à 50 mètres.

Cassis côté terre, un patrimoine d’exception

Divisé en plusieurs quartiers, le noyau historique de Cassis séduit les visiteurs par son côté traditionnel. / OT Cassis

Divisé en plusieurs quartiers – le port, le quartier des pêcheurs et son dédale de venelles et d’escaliers et le quartier bourgeois parsemé de maisons des XVIe et XVIIe siècles -, le noyau historique de Cassis séduit les visiteurs par son côté traditionnel. En arpentant les ruelles du village, on découvre de nombreuses églises et oratoires qui témoignent du passé religieux de Cassis, mais également bon nombre d’édifices tels que la Villa Ariane, élégante demeure du XIXe siècle au jardin de style grec qui abrite désormais la bibliothèque de la ville, ou encore le Château. Vraisemblablement édifié au Moyen-Âge, cette cité fortifiée entourée par un rempart rectiligne à tours carrées, aujourd’hui privée, domine la ville. À ne pas manquer également, l’Hôtel de Ville. Cet hôtel particulier du XVIIe siècle situé place Baragnon abrite dans son sous-sol des vestiges médiévaux visibles sous les dalles de verre de l’accueil. La fontaine du XVIIIe siècle, place de la République, vaut elle aussi le coup d’œil. Érigée à l’emplacement d’une ancienne fontaine royale, elle est à l’origine du dicton de Frédéric Mistral « Qu'a vist Paris, se noun a vist Cassis, a ren vist », qui signifie « Qui a vu Paris, s'il n'a vu Cassis, n'a rien vu ». Les férus d’art trouveront quant à eux leur bonheur au Musée d’Art et Traditions Populaires, qui abrite des toiles, des amphores et autres vestiges romains. Situé à deux pas du port, le musée, hébergé dans un ancien presbytère du début du XVIIIe siècle, propose des expositions permanentes et temporaires.

Si vous décidez de découvrir la ville par la mer, n'hésitez pas à télécharger l'application Guides Escales du Bloc Marine, qui vous accompagnera dans toutes vos navigations, vos mouillages et vos escales.

A lire aussi :

Le Mont Saint-Michel, joyau du patrimoine français

Les destinations incontournables du mois de mai


SERVICE:
Pour préparer vos escales en toute sérénité, téléchargez l'appli Guides Escales du Bloc Marine.
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 0899 70 12 34**.
Recevez gratuitement
la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 0899 70 12 34 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction