MSC : la croisière s'amuse malgré la crise

Lundi 28 mai 2012 à 07h34

Le co-leader du marché français de la croisière, MSC, a baptisé, samedi soir, le nouveau MSC Divina. Un investissement de 600 millions d'euros.


- / GERARD JULIEN/AFP - Le nouveau MSC Divina est équipé de cinq restaurants, 18 bars, cinq piscines dont une à débordement à l'arrière du navire.

Oubliés les affres de Costa Croisières et du Concordia. Le co-leader du marché de la croisière en France, le groupe MSC Croisières, a baptisé samedi soir son nouveau navire amiral: le MSC Divina. Un paquebot géant de plus de 330 mètres de long, 38 mètres de largeur maximale, qui a été construit à Saint-Nazaire et peut accueillir jusqu'à 3.500 passagers.

A bord, les passagers disposent de cinq restaurants, 18 bars, cinq piscines dont une à débordement à l'arrière du navire, de 12 bains à remous, d'un centre de bien-être de 1700 m2 (le «MSC Aurea Spa»), d'une salle de fitness ainsi que de boutiques.

Le navire a été baptisé au champagne à Marseille samedi soir par l'actrice Sophia Loren, en présence de l'acteur Gérard Depardieu. Une soirée d'inauguration a ensuite eu lieu à bord avec un repas préparé par le chef Christian Constant.

Seule ombre au tableau de ce lancement prestigieux: l'association écologiste Les Robins des Bois qui dénonce «cette croissance incontrôlée du tourisme maritime où le clinquant masque le flippant», et qui évoque les difficultés d'évacuation des milliers de passagers et de membres de l'équipage en cas de catastrophe en mer ou de naufrage.

Pas d'effet Concordia

Pour le reste, les premiers milles du MSC Divina s'annoncent sous les meilleurs auspices puisque l'industrie des croisières en France ne connait pas la crise. En avril dernier, les réservations du groupe MSC étaient ainsi en hausse de 25 % comparées à la même période l'an dernier. Une baisse de 20% des prix des croisières explique sans doute en partie cette bonne tenue du marché, il n'empêche: il ne semble pas y avoir eu d'effet Concordia. En janvier dernier, le fleuron du concurrent Costa Croisières, le Concordia, s'était en effet échoué près de l'île italienne du Giglio avec 4.252 personnes à son bord. Le naufrage avait couté la vie à 32 personnes.

Malgré ce dramatique accident, le marché de la croisière est en hausse de 14% en 2011 en France selon les données du European Cruise Council. Des chiffres qui sont contradictoires avec l'industrie du tourisme qui est globalement en récession en 2012.

Dans son rapport annuel, l'European Cruise Council indique que 6 millions d'Européens ont effectué l'an dernier une croisière. C'est plus de deux fois plus qu'il y a dix ans, pour un volume de dépenses lors des escales chiffré à environ 2,5 milliards d'euros.


SERVICE:
Pour préparer vos escales en toute sérénité, téléchargez l'appli Guides Escales du Bloc Marine.
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 0899 70 12 34**.
Recevez gratuitement
la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 0899 70 12 34 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction