Banque Populaire et Jeanne Grégoire mettent fin à leur aventure commune

Vendredi 23 novembre 2012 à 11h29

Mots clés : ,

Les chemins de Jeanne Grégoire et de Banque Populaire se séparent après huit ans de partenariat.


Jeanne Grégoire . Crédits photo : B.Stichelbaut/BPCE

La nouvelle est tombée hier, Banque Populaire et Jeanne Grégoire se séparent après avoir écrit pendant huit ans une belle histoire commune. Jeanne veut aujourd’hui donner une nouvelle dimension à ses projets, et rêve de s’aligner au départ du Vendée Globe. Un rêve que son désormais ex-sponsor ne pouvait pas l’aider à concrétiser. Engagée sur le Circuit IMOCA avec Armel Le Cleac’h, la « banque de la voile », qui possède une véritable écurie de course, ne souhaitait pas multiplier les supports identiques. « Mon expérience en Figaro Bénéteau sous les couleurs de Banque Populaire représente la partie la plus importante de mon vécu en voile de haut niveau », explique-t-elle. « Aujourd’hui, j’ai 36 ans et j’ai toujours autant envie de naviguer à haut niveau. Me lancer de nouveaux challenges, oser plus grand, plus loin n’est pas facile, mais avec l’expérience acquise, j’ai confiance et je suis déterminée à y arriver. Je remercie les Banques Populaires pour leur soutien sans faille pendant ces huit années et je leur souhaite bon vent sur le Vendée Globe en cours », ajoute-t-elle.

 

De son côté, Banque Populaire tire également un bilan très positif de son engagement auprès de Jeanne Grégoire. « Nous avons pris beaucoup de plaisir à travailler avec Jeanne. Il n’y a aucune rancœur, juste un peu de nostalgie. Je garderai un excellent souvenir de ma relation avec elle, tant sur le plan humain que sportif », souligne Thierry Bouvard, Responsable Programmes Editoriaux et Sponsoring Banque Populaire. « C’est quelqu’un de très bien. Jeanne est dotée de vraies qualités humaines et sportives, d’un moral accrocheur, elle est intelligente, sympathique, et elle a de vraies valeurs humaines. On se croisera sur les pontons avec plaisir », poursuit-il, précisant que si l’annonce de la fin du partenariat intervient maintenant, c’est pour permettre à Jeanne de mettre toutes les chances de son côté pour concrétiser ses nouveaux projets. Même si leur aventure commune appartient désormais au passé, Banque Populaire pourrait tout de même revenir sur le Circuit Figaro l’an prochain. « Notre histoire avec Jeanne n’est pas liée à notre présence sur le Circuit Figaro. On ne s’interdit pas d’y revenir la saison prochaine. Cela fait partie de nos réflexions actuelles. On doit décider si on continue ou pas et si oui de quelle manière ». Banque Populaire, sous contrat avec Armel Le Cleac’h jusqu’à la fin du Vendée Globe, prendra la parole sur son avenir dans la voile courant décembre. « On évalue tous les supports afin de prendre la bonne décision au bon moment », conclue Thierry Bouvard. Parmi les supports étudiés, le MOD 70, la Volvo Ocean Race et même l’America’s Cup, même si pour le moment, « il n’est pas question que Banque Populaire s’engage sur un projet de telle envergure ».
 


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez gratuitement
la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction