Le succès de François Gabart côté Macif

Lundi 29 avril 2013 à 12h13

VIDEO - Alors que le vainqueur du Vendée Globe vient de remporter le titre de champion du monde IMOCA, nous avons rencontré le responsable du programme skipper Macif, Jean-Bernard Le Boucher pour évoquer avec lui les retombées internes et externes de la victoire.


Figaro Nautisme : A quel moment avez-vous réalisé l’ampleur de l’événement ?


Jean-Bernard Le Boucher : Dès le départ, nous avons senti l’intérêt du public et des médias pour ce très beau plateau. Je crois aussi que le grand public avait besoin de se tourner vers des événements très joyeux, des aventures humaines, pour sortir d’un quotidien un peu morose. On n’avait pas du tout mis la pression sur François et il nous récompense avec une magnifique victoire. Que demander de plus ? Nous sommes comblés.


Comment avez-vous suivi la course personnellement ?

 

Quand on dirige un projet comme celui là, on est très actif avant, on se démène pour que tout soit prêt, puis le marin prend le bateau et coupe la ligne. Là, il n’y a que lui. J’ai un peu vécu la course en coulisses, au contact avec l’équipe technique, à la fois pour les instants de joie et les moments de stress, de tension nerveuse forte.


Avez-vous déjà un premier bilan des retombées pour la communication externe ?

 

Nous n’avons pas encore complètement fait les comptes mais c’est extrêmement positif pour un groupe mutualiste comme la Macif qui pourrait avoir une image un peu veillotte. Ça ne veut pas dire qu’on est dépassé – on a des produits pour les jeunes ! – mais notre entreprise a plus de cinquante ans et la notion de groupe mutualiste peu avoir cette connotation vieillissante. Ce n’est pas le cas du tout et François nous aide à faire passer ce message. Il vit ce qu’on vit et s’intéresse beaucoup à ce qui se passe dans l’entreprise et c’est presque un collègue quand on le voit dans nos locaux. Derrière, il y a une belle histoire humaine.

 

Quel est le bilan économique en terme de retour sur investissement ?

 

Si on le compare à un équivalent achat média, nous avons largement amorti nos investissements. En notoriété également. Après, bien évidemment, nous avons gagné. Qu’en aurait-il été si nous n’avions pas remporté la course ou si nous avions cassé au bout de quelques jours ? Là, je ne peux pas répondre. C’est le sponsoring sportif, on sait qu’on s’engage dans un sport mécanique de haut niveau et que cela peut casser.


Quel est l’intérêt d’une telle opération en terme de communication interne ?

 

Nous sommes un groupe régionalisé avec des entités qui ont peu l’occasion de partager un projet commun et là, nous avons vécu ensemble une aventure humaine. Les salariés portent, vivent et s’accaparent quelque part cet événement sportif. Dans les médias, ils ont vu leur marque et il y a un sentiment de fierté de faire partie de l’entreprise qui a remporté le Vendée Globe.

 


SERVICE:
Pour préparer vos escales en toute sérénité, téléchargez l'appli Guides Escales du Bloc Marine.
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 0899 70 12 34**.
Recevez gratuitement
la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 0899 70 12 34 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction