Land Rover se jette à l'eau

Mardi 30 avril 2013 à 07h25

Mots clés : , ,

Land Rover vient d’annoncer en Chine la signature d’un partenariat de trois ans avec le circuit des Extreme Sailing Series, dont il devient l’un des deux partenaires principaux.


Crédit photo : Vincent Curutchet/Dark Frame

Jamais auparavant Land Rover ne s’était engagé de manière aussi significative dans la voile. Après une première incursion dans le milieu sur la Cowes Week en 1990, le constructeur automobile britannique a décidé de renouveler l’expérience en donnant cette fois une dimension beaucoup plus internationale à son engagement. « Land Rover est une marque premium qui connaît une croissance rapide et qui devient de plus en plus internationale. Jusqu’à présent, nous n’avions jamais fait de grosse opération sponsoring dans la voile au niveau internationale, mais après avoir mené une enquête l’an dernier sur les centres d’intérêts de nos clients et de nos prospects, ce sport est sorti du lot », nous explique Marc Cameron, Directeur de la présence internationale de Land Rover. Après avoir consulté de nombreux experts dans le milieu sportif, le choix des Extreme Sailing Series, circuit international qui de son côté cherchait de nouveaux partenaires, s’est vite imposé. « Les courses en stade suscitent un intérêt croissant car elles rendent la compétition et le spectacle beaucoup plus accessibles au public tout en étant adaptées à une diffusion TV. De plus, le circuit fait escale au cœur des villes, c’est intéressant pour nous. Il existe en outre des parallèles niveau technologie, performance et design entre les Extreme 40 et nos véhicules tout terrains. Nous pouvons transposer nos valeurs dans la voile », poursuit-il. De son côté, Mark Turner, PDG d’OC Sport, organisateur de l’événement, se réjouit de l’arrivée de ce nouveau partenaire et rappelle que le circuit cherche toujours un second partenaire principal, qui apporterait un budget de l’ordre de 2 M€. « Nous cherchions soit un sponsor titre, soit deux partenaires principaux. L’annonce du partenariat avec Land Rover va nous aider dans nos discussions en cours. L’objectif est d’avoir un 2e partenaire principal en 2014 », confie-t-il au Figaro Nautisme.

 

Un partenariat de trois ans minimum

 

Si Land Rover s’est engagé pour une durée initiale de trois ans, il se pourrait que l’entreprise joue les prolongations sur le circuit. « Notre philosophie est d’avoir peu de gros partenariats, mais des partenariats forts qui s’inscrivent dans la durée », ajoute-t-il. Autre intérêt du circuit pour Land Rover : les pays où la compétition fait escale. « Le circuit couvre certains de nos marchés principaux, comme la Chine, qui est notre plus gros marché ou le Brésil. De plus, en tant que partenaire principal, nous avons notre mot à dire sur les escales des saisons à venir, ce qui est un gros plus pour une marque comme la notre ». Ce partenariat permettra en outre à Land Rover de communiquer vers sa clientèle sensible à la thématique voile à travers du contenu ciblé, les réseaux sociaux, ou encore sur les évènements.


Outre la visibilité dont il bénéficiera sur tous les Acts et sur tous les supports de communication, Land Rover profitera de chaque étape pour présenter ses véhicules au public et aux VIP sur le Village, mais également pour organiser des opérations de relations publiques. La marque aura en outre la possibilité de donner son nom aux trophées de la moitié des Acts et investira de manière significative dans un programme d’activation pour soutenir son partenariat avec le circuit. Land Rover armera également un Extreme 40 à ses couleurs, qui a participé au circuit l’an dernier sous le nom de Zoulou. « Le bateau sera présent à chaque événement, ce qui permettra à Land Rover de faire naviguer ses invités, VIP ou journalistes. Il bénéficie d’une wild card qui lui donne la possibilité de participer aux régates s’il le souhaite, et de participer à l’ensemble du circuit en 2014, précise Mark Turner. Le bateau pourrait également être envoyé plus tôt dans les villes où se disputent les Acts pour faire la promotion de l’événement ou aller dans des villes où les Extreme Sailing Series ne font pas escale pour faire la promotion du circuit ». Il n’est pas exclu de voir un bateau aux couleurs de Land Rover sur le circuit l’an prochain. « Si on décide d’armer un bateau sur le circuit, on veut bien faire les choses. On essaiera d’aligner un équipage performant, capable de gagner des courses », souligne Marc Cameron.


SERVICE:
Pour préparer vos escales en toute sérénité, téléchargez l'appli Guides Escales du Bloc Marine.
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 0899 70 12 34**.
Recevez gratuitement
la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 0899 70 12 34 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction