Moteur in-bord : le check-up du printemps

Mercredi 5 juin 2013 à 07h15

Mots clés : , , ,

Un moteur in-bord diésel est un équipement fiable qui demande un minimum d’entretien. Sur un voilier, ce qui l’endommage est lié à l’utilisation qui est moindre et souvent dans de mauvaises conditions.


Après un hivernage, un certain nombre de points sont à vérifier sur le moteur. Tout d’abord, avant de le lancer, il faut regarder la tension des courroies et si besoin les retendre. Si ces dernières sont en mauvais état, il faut les changer.

 

Démarreur : le moteur refuse de se lancer
Lorsque l’on tourne la clef de contact après plusieurs mois d’arrêt on a toujours un petit pincement au cœur, le moteur va-t-il se lancer ? Dans la majorité des cas, si les batteries sont bien chargées, cela évite les mauvaises surprises. Malheureusement, il se peut que le moteur essaye de démarrer sans toutefois y arriver, ou encore que rien ne se passe. Dans le premier cas, il faut vérifier les connexions électriques de puissance au niveau du démarreur (gros fils). Si rien ne se passe (aucun bruit n'est detecté) et que la tension ne chute pas, le problème est lié au relais du démarreur. Soit il ne reçoit pas de tension (s’en assurer avec un voltmètre) soit il est collé. S’il est normalement alimenté électriquement, on peut lui donner un petit coup de marteau pour décoller ses contacts. Si cela ne suffit pas, on met le contact et on court-circuite ses bornes de puissance avec un gros tournevis, le moteur doit partir. Dans ce cas, il faut soit nettoyer les bornes du relais (s’il est démontable) soit le changer. Un démarreur qui fonctionne bien en fin de saison et qui refuse de tourner après hivernage est rarement en cause. Dès que le moteur tourne, il faut vérifier que l’eau s’écoule. Si ce n’est pas le cas, arrêter immédiatement et vérifier la turbine de la pompe.


Alternateur : le voyant rouge reste allumé
Tout est correct côté courroie et aussi du point de vue électrique, toutefois, l’alternateur ne charge pas et son voyant rouge reste allumé. Dans ce cas, il ne faut pas hésiter à donner un grand coup d’accélérateur, bien souvent, c’est suffisant pour exciter l’alternateur. Si le problème persiste, il faut vérifier les connexions au niveau de l’alternateur. Dans la plupart des cas, la panne provient de la cosse (D+) qui est soit débranchée soit qui ne fait pas contact.


Vidange et filtre
Les constructeurs donnent l’intervalle de temps entre deux vidanges moteur. Cette donnée varie souvent entre 100 et 200 heures. Mais, doit-on attendre ce temps ? Oui si vous les faites en une année, non si vous ne faites que quelques heures par an. Avec le temps, une huile s’oxyde, se charge en particules de métal et devient inefficace et dangereuse pour le moteur. Par sécurité, il est recommandé de faire une vidange par an et de changer l’ensemble des filtres (huile et carburant).
 

 

LIRE AUSSI :

Embarquer des panneaux solaires sur un bateau

Radeau de survie : bien s'équiper selon son type de navigation

Antifouling : protéger votre carène et préserver l'environnement


SERVICE:
Pour préparer vos escales en toute sérénité, téléchargez l'appli Guides Escales du Bloc Marine.
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 0899 70 12 34**.
Recevez gratuitement
la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 0899 70 12 34 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction