Moteur hors-bord : bien utiliser le trim

Vendredi 10 janvier 2014 à 14h02

Mots clés : , ,

Le trim est un équipement que l’on n’apprend pas à utiliser lorsque l’on passe son permis. Pourtant, il est présent sur la majorité des moteurs hors-bords et Z-drive à partir de 25 CV et il influe sur la marche du bateau et la consommation de carburant.


Mer plate et trim légérement positif

Le trim c’est quoi ?
Sur les petites puissances, on règle l’angle du moteur par rapport au tableau arrière d’une façon mécanique. A partir d’une certaine puissance, de l’ordre de 25 CV suivant les marques, ce réglage se fait par un vérin hydraulique : le trim. En pratique, le trim est un correcteur d’assiette qui doit être réglé en fonction de l’état de la mer et de la vitesse. Il est particulièrement apprécié lors du déjaugeage du bateau.


Comment ça marche ?
Sur les moteurs équipés de trim, le vérin hydraulique qui permet d’incliner le moteur, est placé entre l’arbre du moteur (fût) et le tableau arrière du bateau. L’utilisation est simple. Un bouton placé sur la commande gaz permet de faire varier l’inclinaison du moteur par rapport au tableau arrière. Ce changement de position entraine une déviation du flux de l’eau qui se répercute sur l’assiette du bateau. En relevant le trim, on éloigne le moteur du tableau arrière, le nez du bateau aura tendance à remonter et inversement lorsque l’on diminue le trim. Pour connaître la position du trim, la majorité des tableaux de bord sont équipés d’un indicateur de position. Le trim a un angle de débattement limité. Il ne faut pas le confondre avec le tilt qui permet de remonter complétement le moteur.


La bonne utilisation
Il n’y a pas de réglage prédéfini, tout dépend du bateau, de sa motorisation et de l’état de la mer. Toutefois, certaines règles permettent de le gérer au mieux. Au démarrage, on a tout intérêt à ce que le bateau déjauge rapidement. Mais il y a des inconvénients, il a tendance à se cabrer rapidement et à devenir incontrôlable. Là, le trim est d’une grande utilité. En le réglant en négatif, le bateau reste à l’horizontal et déjauge rapidement. Ensuite, il faut le régler en fonction de la mer. Par mer calme, on a intérêt à mettre le trim en positif pour relever le nez du bateau. La glisse du bateau sera bonne et la consommation réduite. Mais, attention, si la valeur est trop positive, le bateau devient vite inconfortable et risque de tanguer. La direction de la mer doit également être prise en compte. Par mer arrière, un bateau a tendance à pointer de l’avant, voire à enfourner dans la vague. Il faut dans ce cas relever le nez en mettant le trim en positif. Par mer de face, un bateau devient vite inconfortable. Là, il faut abaisser l’étrave le mettre en négatif pour plaquer le moteur contre le tableau arrière. Reste le virage. Sur la majorité des motorisations, l’hélice brasse de l’air d’où une perte d’efficacité. Il faut donc anticiper avant le virage en mettant le trim en négatif pour enfoncer au maximum l’hélice dans l’eau.


Quelques conseils
Pour mettre en pratique ces règles générales, naviguez tout d’abord sur un plan d’eau calme et essayez les différents réglages de trim au déjaugeage, à différentes vitesses et en virage. Ensuite, faites des essais dans différentes conditions de mer. Un trim bien réglé est non seulement un gage de sécurité et de confort mais aussi une optimisation de la consommation de carburant.
 


SERVICE:
Pour préparer vos escales en toute sérénité, téléchargez l'appli Guides Escales du Bloc Marine.
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 0899 70 12 34**.
Recevez gratuitement
la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 0899 70 12 34 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction