Quand l'art envahit les profondeurs...

Vendredi 1 septembre 2017 à 15h41

Mots clés : , , , , , ,

Jason deCaires Taylor est peut-être l’un des artistes le plus fascinant de sa génération. Les photos de ses sculptures, à la fois majestueuses et perturbantes, immergées à plusieurs mètres de profondeur, à la merci des phénomènes naturelles, ont fait le tour du monde. Nautisme.com revient sur le travail de cet artiste qui a su donner une dimension éthique à son œuvre.


"Disconnected", Lanzarote, Spain / Jason deCaires Taylor

Né en 1974 d’un père britannique et d’une mère guyanaise, Jason deCaires Taylor a beaucoup voyagé durant son enfance partagée entre l’Europe et l’Asie. En 1998, il sort diplômé de l’institut des Arts à Londres mais c’est la plongée, qu’il pratique depuis le plus jeune âge, notamment en Thaïlande, qui l’intéresse réellement. Après son diplôme, il s’installe en Australie et devient tour à tour moniteur de plongée et photographe sous-marin.

C’est finalement en 2006 qu’il conciliera ses deux passions : la sculpture et les profondeurs océaniques, en réalisant le tout premier parc de sculptures sous-marin à Grenade. Soucieux de l’avenir des barrières de corail, en constante dégradation, notamment du fait de l’activité touristique, l’objectif initial de ce parc de 600 sculptures, étaient de lutter contre cette dégradation et de revivifier les récifs coralliens, en utilisant des matériaux qui favorisent la croissance, la prolifération et le développement des coraux. En somme, montrer comment l’action humaine peut aussi être positive, et pas seulement destructive vis-à-vis de la nature.

Fort de son succès, il est sollicité par le gouvernement mexicain et crée en collaboration avec lui, le musée d'Art subaquatique, à Cancún en 2009. Il a également travaillé sur un nouveau musée enseveli dans l’Océan Atlantique au large des îles Canaries.

Ses sculptures se dégradent naturellement sous les océans et se recouvrent de végétations marines. Mais pas question de les refaire ou de les laver. Au contraire, le but est de montrer le mouvement du temps qui passe, comment l’homme est finalement plus soumis à la nature, que la nature n‘est soumise à lui.

Même s’il cite Georges Segal ou encore Edward Hopper dans ses inspirations, Jason deCaires est un artiste que l’on ne peut ranger dans aucun case. Il est le premier sculpteur de son genre à se consacrer uniquement à la sculpture sous-marine. Artiste résolument engagé, il sculpte en 2015, the Rising tide, mettant en scène quatre hommes sur des chevaux, faisant face au Parlement britannique et attendant d'être submergé, en signe de protestation contre le réchauffement climatique et l’immobilisme des politiques.

Plus de photos ici sur le site internet officiel de Jason deCaires Taylor.

 

 

A lire aussi : 

Le beach art, art éphémère par un artiste passionné Sam Dougados

Une plongée au coeur des trous bleus


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction