Les premiers scoops du METS !

Samedi 18 novembre 2017 à 12h30

Pour son 30eme anniversaire, le METS (Marine Equipement Trade Show) à Amsterdam (Pays-Bas) n’a pas failli à sa réputation de plus grand salon mondial de l’équipement nautique ! Découvrez en avant-première les principales nouveautés 2018 dans le domaine de l’électronique, de l’accastillage et des moteurs…


Ce joystick permet de commander les propulseur ainsi que le moteur de propulsion. / Vetus

Le METS a reçu mi-novembre à Amsterdam quelques 1 400 exposants (répartis dans 14 halls) et plus de 25 000 visiteurs. Au fil des éditions, c’est devenu pour les professionnels de l’équipement nautique, le salon incontournable. Pas de bateaux exposés mais tout ce qui touche à la construction nautique (matériaux composites) et à l’équipement au sens large. Tous les domaines sont représentés de l’électronique à l’accastillage en passant par la motorisation. L’occasion pour bon nombre de présenter, souvent en avant-première, leurs productions. Les équipementiers français l’ont bien compris avec 92 sociétés présentes !

Electronique : du nouveau chez Garmin, Humminbird, Lowrance, Navicom et Furuno !

Les concepteurs de systèmes électroniques ont saisi que l’avenir est au combiné à bord et de plus en plus aux systèmes sans fils. Côté combiné (sondeur/GPS/cartographie) : Garmin présentait deux nouvelles séries : ECHOMAP Plus (4.3 à 9 pouces) et STRIKER Plus. L’ECHOMAP Plus est destiné à travailler avec les cartes BlueChart g2 Vision HD. Les versions 7 et 9 pouces disposent en plus d’un écran tactile « Keyed Assist » pour un accès rapide aux fonctions les plus utilisées et d’un module Wi-fi intégré. On retrouve sur la série STRIKER Plus (4.3 à 9 pouces) sensiblement les mêmes fonctions que sur l’ECHOMAP (Wi-Fi) avec en plus la fonction Quickdraw Contours permettant de créer et de stocker jusqu’à 8 000 km² de cartes bathymétriques.

Humminbird lançait en 2016 le MEGA Imaging (images de haute qualité). Cette technologie est maintenant disponible sur les Helix 6, 10 et 12 DI GPS. Ces modèles bénéficient d’une connexion Bluetooth et sont compatibles avec le i-Pilot Link Minn Kota, le 360 Imaging et d’autres unités en réseau Humminbird.

Lowrance, pour simplifier l’utilisation des sondeurs/traceurs, lance le HOOK², équipé non seulement du nouveau Broadband Sounder à cône large et du sonar CHIRP mais également du SideScan et DownScan Imaging. Il sera décliné en plusieurs versions : 3 en 1 (High CHIRP, SideScan, DownScan Imaging), 2 en 1 (High CHIRP et DownScan Imaging) et le Broadband Sounder. Ils seront proposés en cinq tailles d’écran (de 4 pouces) avec une base de cartes préchargées et la possibilité d’achat de cartes et de mises à jour. Les modèles HOOK² sondeurs uniquement incluent un Plotter GPS (sans carte) pour la sauvegarde des waypoints et le suivi des parcours.

Furuno, avec les GP-1871F et GP-1971F, lançe une nouvelle gamme de GPS/sondeur/cartographie. Les points forts de ces appareils (écran 7 et 9 pouces) sont qu’ils peuvent travailler en Wi-fi, par exemple, pour récupérer les données du radar (DRS4W), possèdent un CANbus (données moteur), une interface NMEA (0183 et 2000) et une télécommande sans fil permettant le contrôle complet de l’appareil.

Un nouvel anémo-gyrouette chez Navicom

L’an dernier à l’issue du METS, nous vous présentions le Skywatch anémo-girouette à ultrasons, sans fil et sans pièces mobiles. Importé par Navicom, un nouvel anémo-girouette basé sur le même principe, voit le jour avec le Calypso. Pour éviter toutes liaisons filaires, son alimentation est assurée par un petit panneau solaire intégré au capteur et la lecture des informations se fait sur une tablette ou un smartphone. Les principales informations sont : vitesse, angle du vent, direction du vent réel, cap compas avec possibilité d’exportation des données dans un fichier Excel. Elle est également compatible avec l’application Iregatta (Google Play et App Store). LCJ Capteur a repris le même principe d’alimentation (solaire/batterie) pour son anémo-girouette.

Un nouveau moteur à barre franche chez Mercury

Nouveauté très attendue en première mondiale, le nouveau moteur Mercury HB EFI 15/20 ch. L’originalité principale en est sa barre franche multifonctions. Celle-ci a été développée suite à une large enquête auprès des utilisateurs. Elle a fait ressortir que la barre franche placée généralement coté bâbord (utilisation de la main gauche) n’était pas évidente pour ceux qui souhaitent piloter de la main droite. Sur ce moteur, elle peut être positionnée à gauche ou à droite. De plus, la butée verticale est réglable et la poignée peut être placée à l’endroit le plus pratique pour les commandes du moteur. Pour être complet, la rotation de la poignée des gaz est réversible, le levier d’inversion de marche est sur la barre, il en est de même pour le bouton d’arrêt.

Vetus propose un nouveau joystick (V-Docker) qui permet non seulement de commander les propulseurs mais également le moteur de propulsion. Il répartit les forces des deux pour obtenir la bonne impulsion afin, par exemple, de se mettre à quai sans problème. Le point fort de ce système est qu’il n’est pas dédié à un type de moteur ou de propulseur mais il peut être installé sur tous les moteurs y compris ceux d’ancienne génération disposant de commandes manuelles à câble. Toujours chez ce constructeur, on trouve un nouveau groupe électrogène de 4 KVa configuré sur une nouvelle base moteur en remplacement du Farymann.

 

A lire aussi :

Comment choisir la bonne annexe ?

Indispensable à bord !


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction