Plongée au fond du port de Marseille par Laurent Ballesta

Lundi 4 février 2013 à 12h00

Mots clés : , ,

VIDEO - Le biologiste et plongeur Laurent Ballesta vient de publier Une vie dans le port, images et histoires de la biodiversité marine du port de Marseille Fos. Il nous présente cette expérience hors du commun.


VIDEO - Laurent Ballesta a répondu à l'invitation du port de Marseille pour explorer les recoins du port de Marseille. «J'ai répondu «absolument oui» car cela me donnait accès à des zones interdites, pour risques terroristes essentiellement (oléoducs, usines chimiques...). Mais je voulais être sûr de pouvoir m'exprimer librement, indépendamment du port de Marseille. Une fois que cette condition m'a été assurée, j'ai commencé les plongées.» Une exploration qui n'a pas été sans rebondissements puisque Laurent Ballesta a été sorti de l'eau à deux reprises par des gendarmes, arme au poing. Ils n'avaient pas reconnu le plongeur.

 

Des réfugiés et des profiteurs

 

Sous l'eau, Laurent Ballesta a découvert un écosystème. «J'ai trouvé là des réfugiés, des rescapés, des robustes, des profiteurs, des opportunistes, des pilleurs, quelques délicats et même des fragiles», annonce-t-il en préface de son ouvrage. Lors d'une de ses premières plongées, il découvre de grandes nacres. «Leur taille record c'est 1 mètre 20, là, elles mesuraient la moitié, explique le plongeur. Elles ont une haute valeur patrimoniale.» En découle un cliché qui n'a rien à envier, côté mystère, au générique du dernier James Bond. «C'est une espèce très fragile puisque protégée par la loi, observe Laurent Ballesta. Et pourtant là, on la retrouve dans une zone industrielle.» Le biologiste note toutefois que les conditions de vie de ces grandes nacres sont très précaires: «Le paradoxe, précise-t-il, c'est que je n'en avais jamais vu autant - plusieurs centaines - et que je n'avais jamais observé non plus une telle proportion de nacres en santé précaire soit 2/3 de ces nacres. .» Il voit là un bon résumé de l'éco-système du port de Marseille, entre prolifération et résistance. «Pour moi le port, c'est déjà la mer alors cet éco-système doit être reconnu. Ce serait trop facile de se dire: dans le port, on bosse et on aménage et fonction et c'est plus loin, dans la mer, qu'on protège», assure le passionné de la mer.

 

Retrouvez ci-dessous, en vidéo, la présentation d'un des clichés de l'ouvrage

La blennie baveuse dans un parpaing (port de l'Estaque, base nautique de Corbières)


SERVICE:
Pour préparer vos escales en toute sérénité, téléchargez l'appli Guides Escales du Bloc Marine.
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 0899 70 12 34**.
Recevez gratuitement
la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 0899 70 12 34 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction