Le Belem, le trois-mâts aux cinq vies

Samedi 23 février 2013 à 07h30

Mots clés : , ,

 Le Belem, trois-mâts exploité par la Fondation éponyme, s’apprête à vivre une saison 2013 riche en navigation, comprenant une participation à la Mediterranean Tall Ships Regatta.


Crédit photo : B. Decoin

Prestigieux témoin du patrimoine maritime français, le trois-mâts barque Belem, construit par les chantiers Dubigeon à Chantenay-sur-Loire en 1896 est l’un des plus anciens grands voiliers naviguant au monde.

 

Le voilier aux cinq vies

 

Navire marchand à l’origine avec pour vocation de transporter des marchandises, dont du cacao pour le compte du chocolat Menier le Belem a effectué 33 campagnes de 1896 à 1913 à destination des Antilles, du Brésil et la Guyane. Racheté en 1914 par le Duc de Westminster, il est transformé en yacht de plaisance et doté de moteurs. La famille Guiness en prend ensuite possession en 1921 et fait un tour du monde, avant de s’en séparer en 1951. « Le Belem est ensuite racheté par un mécène à Venise, et devient un navire école italien. Sa vocation est alors d’héberger et d’apprendre la voile à de jeunes orphelins italiens dont le père avait travaillé dans le milieu maritime », explique Virgnie Bouteiller, chargée de communication de la Fondation Belem, a qui le bateau appartient désormais. Plus tard, un Français retrouve le bateau à Venise et met tout en œuvre pour le ramener en France. Les Caisses d’Epargne financent l’opération. « Le Belem est arrivé en France en 1979 où il a été restauré. Les Caisses d’Epargne ont créé la Fondation Belem, à qui elles ont fait don du bateau. Aujourd’hui, elles restent mécènes du bateau et contribuent financièrement aux lourds travaux de rénovations hivernaux ». Depuis qu’il bat à nouveau pavillon français, le Belem a repris le chemin du large, en faisant une transat vers le Brésil en 2002 à l'occasion de l'Odyssée de l'Atlantique, et vers le Québec en 2008. « Nous nous attachons également à faire retourner le Belem en Angleterre. L’an dernier, il y était pour le jubilé de la Reine et les Jeux Olympiques. Il a également fait escale en Irlande, indique Virginie Bouteiller. D’ailleurs, du 8 au 16 mai prochains, le Belem fera la traversée vers Cowes, dans les eaux réputées du Solent, avant de revenir en France et de partir pour les Pays-Bas, à Dan Helder, à l’occasion de 525e anniversaire de la Marine néerlandaise.

 

Une saison 2013 chargée

 

« Nous allons faire le Tour de l’Europe, des Pays-bas à Marseille, en passant pas la Corse. Nous entreprendrons un beau voyage avec un retour à Cowes toujours passionnant car nous entretenons de bonnes relations avec la famille Guiness, ancien armateur du Belem. Ils viennent souvent à bord lorsqu’on passe dans le Solent, commente Jean-Alain Morzadec, commandant du Belem en alternance avec Yannick Simon. Je suis très heureux également de revenir aux Pays-Bas, cela faisait longtemps. La descente de l’Atlantique sera un grand moment de la saison, tout comme notre arrivée sous le soleil méditerranéen avec des escales à Malte, Ajaccio et Bonifacio. C’est un peu notre Vendée Globe à nous ». Le Belem participera également à la Mediterranean Tall Ships Regatta, dernière étape de ce programme bien chargé.


SERVICE:
Pour préparer vos escales en toute sérénité, téléchargez l'appli Guides Escales du Bloc Marine.
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 0899 70 12 34**.
Recevez gratuitement
la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 0899 70 12 34 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction