Un sauvetage hors-norme dans le golfe de Gascogne

Samedi 23 mars 2013 à 19h37

Voilà un sauvetage bien insolite. Ce vendredi, c’est le fils d’un plaisancier qui a prévenu le Centre opérationnel de sauvetage et de surveillance (CROSS) du naufrage et du sauvetage de son père.


Crédits photo: Marcel Mochet / AFP

Ce vendredi, le Centre opérationnel de sauvetage et de surveillance a reçu l’appel d’un homme qui s’inquiétait car son père, qui devait aller de Bilbao à Brest en voilier, l’avait appelé d’un cargo. Aussitôt, le CROSS décide donc d’appeler le bateau en question, le Nicola, pour en savoir plus sur ces curieux naufragés. Et les autorités maritimes, jointes ce samedi par le Figaro Nautisme, ne cachent pas leur étonnement devant ce sauvetage exceptionnel : le cargo de 95 mètres de long a repéré et récupéré les passagers alors qu’ils dérivaient au large d’Arcachon sur un radeau de survie qui ne devait pas mesurer plus de 2 mètres.

 

48 heures de dérive

 

Mercredi, les deux plaisanciers français remontaient le golfe de Gascogne à bord d’un catamaran de 10 mètres lorsqu’ils ont remarqué une importante voie d’eau, alors qu’ils se trouvaient à environ 80 milles marins (150 kilomètres) au large d’Arcachon. Aussitôt, ils ont donc décidé de se mettre à l’abri sur leur radeau de survie, sans avoir le temps de prévenir les secours. Le CROSS Etel explique n’avoir reçu aucun appel de détresse ni de signal de balise. Enfin, après 48 heures de dérive, ils ont été repérés par le cargo Nicola, battant pavillon des Antilles néerlandaises et mené par un équipage ukrainien. La porte-parole du CROSS Etel explique que ce type de sauvetage, directement entre deux bateaux est rare. "Cela arrive de manière solidaire pour des petits naufrages, entre deux bateaux de pêche ou de promenade, mais je n'ai pas le souvenir d'un sauvetage spontané entre deux embarcations si différentes, précise-t-elle. Ils ont eu beaucoup de chance d'être repérés." Les deux naufragés ont expliqué  qu’ils étaient fatigués mais en bonne santé grâce à leurs rations de survie. Ils devraient être débarqués d’ici 48 heures lors de l’escale du cargo à Rotterdam. Ce dernier navigue actuellement dans la Manche, à la hauteur de Fécamp.
Les autorités maritimes ont également prévu un survol de la zone du naufrage (avec les estimations de dérive) pour tenter de retrouver le voilier.

 

LIRE AUSSI:

Sauvé par un bateau de luxe après trois jours de dérive

Une campagne décalée pour le port du gilet de sauvetage


 


SERVICE:
Pour préparer vos escales en toute sérénité, téléchargez l'appli Guides Escales du Bloc Marine.
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 0899 70 12 34**.
Recevez gratuitement
la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 0899 70 12 34 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction