Yoann Richomme, premier bizuth « Que du bonheur ! »

Lundi 8 avril 2013 à 11h45

VIDEO - Yoann Richomme a coupé la ligne ce dimanche (22H52, heure de Paris), après 21 jours, 8 heures 52 minutes et 18 secondes de course. Il a parcouru 4523 milles à une vitesse moyenne de 8, 82 nœuds.


Yoann Richomme a rejoint tranquillement les pontons après avoir passé la ligne, savourant sa première arrivée de transatlantique. « Dans un coin de ma tête, je visais le top 5, donc j’ai rempli mon objectif » a-t-il commenté en arrivant, un chapeau de paille sur la tête, une noix de coco dans la main et un planteur dans l’autre, fatigué d’avoir passé des heures et des heures à barrer sous le cagnard. « Pour la prochaine transat, il va d’ailleurs falloir que je trouve une solution car j’ai beaucoup de mal à rester seul aussi longtemps à la barre. Il faut que je parle à quelqu’un », a-t-il commenté dans un sourire. Peut-être le verra-t-on embarquer un robot, comme Tanguy de Lamotte lors du Vendée Globe ?

 

Une bataille de Brest à Fort-de-France

 

Le skipper est fier de son départ en tête et de sa lutte au contact avec Erwan Tabarly et Fred Duthil. Le vainqueur de la Transat dit de lui qu’il est parfois meilleur en performance pure, à l’entraînement et qu’il lui manque juste l’expérience qui permet de mieux appréhender les coups dur d’une transatlantique. « A l ‘entrainement, on n’a jamais affronté de dépression aussi violente que sur cette édition ! » précise Erwan Tabarly. Alors, comme le dit Yoann Richomme : « J’ai beaucoup appris, cela vaudra le coup de revenir ! Surtout que quand je vois l’expérience des deux gaillards de devant (Erwan Tabarly et son dauphin, Gildas Morvan), je me qu’il faut revenir plusieurs fois pour briller. » Il explique avoir compris l’importance de chercher un juste milieu entre la performance et la prudence pour ne pas risquer la sortie de route. Sa bataille de l’Atlantique n’a pas perdu en puissance jusqu’à Fort-de-France puisque la veille de son arrivée, il a cassé ses deux spis en une heure en luttant entre Anthony Marchand (4e) et Adrien Hardy (6e). Yoann Richomme va maintenant s’octroyer quelques jours de repos sur l’île de la Martinique avant sa prochaine course, la Solo Concarneau du 4 au 9 mai prochain.

 

Interview vidéo ci-dessous

 

 

 


SERVICE:
Pour préparer vos escales en toute sérénité, téléchargez l'appli Guides Escales du Bloc Marine.
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 0899 70 12 34**.
Recevez gratuitement
la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 0899 70 12 34 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction