Alain Thébault vise les 100 noeuds avec l’Hydroptère Rocket

Jeudi 18 avril 2013 à 13h30

Mots clés : , ,

La tête toujours remplie de projets les plus fous, Alain Thébault s’attaquera au record de la Transpacifique avant de tenter de battre le record absolu de vitesse à la voile.


Crédit photo : Thomas Lesage

D’ici quelques semaines, Alain Thébault et ses équipiers Jean Le Cam, Yves Parlier et Jacques Vincent tenteront de battre le record de la Transpacifique entre Los Angeles et Honolulu sur un parcours de 2.200 milles, record détenu depuis 2006 par Oivier de Kersauzon (Geronimo). « Jean et Yves ont participé aux premiers vols de l’Hydroptère dans les années 90. On a essuyé les plâtres ensemble et vécu des moments inoubliables, rappelle Alain Thébault. Jacques Vincent m’a rejoint en 2005 et nous avons escaladé la barrière des 50 nœuds ensemble. Son touché de barre est impressionnant ». Actuellement basé à Alameda, à l’Est de la Baie de San Francisco, le bateau a été gruté à terre le 15 avril dernier afin de subir un check-up complet avant d’être remis à l’eau début mai, puis convoyé vers Los Angeles où il se mettra en stand-by à partir de fin mai pour la tentative de record. Ce convoyage permettra de tester la mise au point technique du bateau. L’équipage s’entraînera au large de Los Angeles en attendant la meilleure fenêtre météo pour s’élancer. « Au mois de juin, la position de l’anticyclone du Pacifique est idéale car il offre la route la plus directe vers Hawaii, commente Yves Parlier. Le vent thermique est bien actif à cette saison et nous permettra de quitter rapidement les côtes californiennes. Ensuite, nous surferons la longue joule du Pacifique au portant, avec quelques empannages à prévoir à l’approche de l’archipel d’Hawaii ».


Deux nouveaux partenaires embarquent dans l’aventure

Si DCNS a décidé de mettre un terme à son partenariat avec l’Hydroptère l’an dernier, le projet, qui peut compter sur le soutien de ses fidèles partenaires que sont les champagnes Lanson, Clip Industries et Atheos, a accueilli cet hiver deux nouveaux partenaires officiels : le fonds d’investissement français Capital Fund Management et Coyote System, éditeur de solutions d’aide à la conduite. « Le budget du record est presque bouclé. Le projet est encore ouvert à d’autres partenaires qui souhaiteraient se joindre à l’aventure et décrocher à nos côtés ce premier record historique », souligne Alain Thébault, qui confie chercher encore un budget compris entre 250 et 500.000€ pour la saison complète.


Des objectifs ambitieux


Alors que la tentative de record de la Transpacifique se profile à l’horizon, Alain Thébault a déjà le regard tourné vers l’avenir. Les ambitions sont claires : alterner records hauturiers et vitesse pure. Son prochain objectif : le record absolu de vitesse à la voile, qu’il avait décroché en 2009. Les ingénieurs du team travaillent à la conception d’un prototype biplace dont l’objectif sera de franchir la barre des 80 nœuds de moyenne à la voile. « Grâce à la performance de Paul Larsen et son Vestas Sailrocket, la voile est entrée dans l’équivalent du supersonique. La frontière physique des 50/55 nœuds a volé en éclats. Il n’y a plus de frein. Maintenant, ce sont les 80 nœuds de moyenne qu’il faut viser, avec probablement des pointes à 100 nœuds », explique Alain Thébault, qui s’associera au windsurfer suédois Anders Bringdal pour cette nouvelle tentative de record. Mais le programme d’Alain Thébault ne s’arrête pas là. Un retour au large est prévu avec l’Hydroptère 2, un trimaran qui synthétisera les performances de l’Hydroptère actuel et celles des maxi multicoque classiques. Une fois encore, la barre est haute : franchir l’Atlantique en trois jours et dépasser la barre des 1000 milles avalés en 24 heures. « Nous avons acquis une expérience considérable dans le domaine des foils et de la haute vitesse. Avec ces trois défis, nous avons de quoi alimenter un programme ambitieux à court, moyen et long terme. La technologie, l’aventure humaine et l’esprit pionnier seront comme toujours au centre du dispositif, poursuit Alain Thébault, qui met tout en œuvre pour réaliser ses rêves. « J’aime le côté déraisonnable donc j’ai vendu ma maison avec l’accord de mes filles pour pouvoir concrétiser ce projet d’Hydroptère Rocket. J’espère que le bateau pourra être mis à l’eau au printemps prochain ». Et d’ici deux ou trois ans, il espère bien s’attaquer au record de l’Atlantique.

 

LIRE AUSSI : 

L'Hydroptère, bientôt un nouvel ouvrage 

L'Hydroptère cherche de nouveaux partenaires

L'Hydroptère DCNS à San Francisco

 


SERVICE:
Pour préparer vos escales en toute sérénité, téléchargez l'appli Guides Escales du Bloc Marine.
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 0899 70 12 34**.
Recevez gratuitement
la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 0899 70 12 34 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction