Belle moisson tricolore en Turquie

Lundi 26 août 2013 à 15h27

Mots clés : , ,

Delphine Cousin a été sacrée pour la première fois de sa carrière championne du monde de Funboard à Alicati, en Turquie.


Originaire de Bretagne, Delphine Cousin devient à 22 ans championne du monde de Funboard. L’aboutissement de longues années de travail pour celle qui fréquente le milieu depuis son plus jeune âge. « J’habite à Carnac, près de la mer. J’ai toujours fait un peu de voile, tout comme mes deux frères. J’ai commencé à l’école avant de m’inscrire au centre nautique d’Etel, puis au Yacht Club de Carnac, nous confie-t-elle au lendemain de son sacre. Je me suis naturellement dirigée vers la planche à l’âge de dix ans et j’ai commencé la compétition vers 12-13 ans, avant de gravir les échelons jusqu’à mon entrée sur le circuit mondial ». Chez les Cousin, le funboard est une histoire de famille. « Mes deux frères font aussi de la compétition. Mon grand frère fait d’ailleurs les étapes de la coupe du Monde comme moi, alors que mon petit frère fait le championnat de France », poursuit-elle. Quatrième mondiale et championne de France l’an dernier, Delphine Cousin avait pour objectif le podium en Turquie. « J’ai intégré cette année l’équipe de France de funboard. Mon objectif était de terminer dans les trois premières. Finalement, je remporte le titre. Pour moi, c’est un peu une surprise, je suis super contente », ajoute-t-elle. Etudiante à l’Ecole Supérieure de Commerce de Brest, Delphine Cousin s’apprête à entamer sa dernière année d’études, avant de se consacrer à sa passion. « J’espère pouvoir vivre du funboard et rester à ce niveau. Je vais tout faire pour que ça continue », prévient-elle.

 

Belle moisson tricolore en Turquie

 

Avec quatre podiums dont un titre, l’équipe de France de funboard a raflé la mise à Alacati, étape de la coupe du monde de funboard. Outre le sacre de Delphine Cousin, on retiendra la belle deuxième place de Valérie Arrighetti-Ghibaudo, tenante du titre, mais également la victoire d’Antoine Albeau chez les hommes, et la troisième place de Julien Quentel. « C’était complexe chez les filles au vu du nombre d’épreuves annulées, mais il y a eu un beau travail entre Delphine et Valérie. Le travail a fini par payer et je suis super content. La première saison, nous avons le titre, la deuxième, nous faisons le doublé. On ne peut qu’être satisfait », soulignait Didier Flamme, manager général de l’équipe de France de funboard, à l’issue des régates. Chez les garçons, les ultimes confrontations pour le titre mondial auront lieu en septembre. « Tout va maintenant se jouer pour Antoine et Julien sur Sylt au mois de septembre. Ce qui est particulièrement encourageant pour l’avenir, c’est de constater à quel point les jeunes, chez les filles comme chez les garçons, sont dans une excellente dynamique. »

 

LIRE AUSSI:

Le windsurf n'est pas mort

 


SERVICE:
Pour préparer vos escales en toute sérénité, téléchargez l'appli Guides Escales du Bloc Marine.
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 0899 70 12 34**.
Recevez gratuitement
la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 0899 70 12 34 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction