Concordia: le commandant a sauté en plein naufrage

Mardi 12 novembre 2013 à 10h01

Mots clés : , , , , ,

Francesco Schettino avait toujours prétendu avoir "glissé" dans un canot de sauvetage lors de l'accident. Mais à son procès, un témoin est venu contredire cette version.


Crédits photo: AFP

Devant le tribunal de Grosseto, Francesco Schettino risque une lourde peine de prison. Il est jugé pour homicides multiples par imprudence, après la mort de 32 personnes, abandon de navire et dommage à l'environnement. Mais le commandant avait toujours réfuté cette deuxième accusation, assurant avoir "glissé' dans un canot de sauvetage à partir d'un des ponts du bateau de croisière, alors incliné à 90 degrés. Or ce lundi, le témoignage d'un élève-officier a contredit cette version.

 

Une action délibérée

 

"Nous avons trouvé un canot. J'ai sauté dedans, Schettino l'avait fait juste avant moi", a témoigné ce lundi Stefano Iannelli, élève-officier lors du drame. Dans la nuit du 13 janvier 2012, le Costa Concordia, qui naviguait trop près de la côte, avait heurté un écueil et s'était échoué sur des rochers à quelques dizaines de mètres de l'île du Giglio avec à son bord 4.229 personnes, dont 3.200 touristes.

Le témoignage de l'élève-officier semble corroborer la thèse de l'accusation, selon laquelle Schettino aurait préféré assurer sa propre sécurité, alors que des passagers se trouvaient encore à bord. Lors d'une conversation téléphonique devenue célèbre, un officier des garde-côtes avait ordonné à Schettino de revenir sur le bateau afin d'y coordonner les opérations de sauvetage: "remontez à bord, putain", s'était exclamé le garde-côtes. En vain.

"Nous avons formé une chaîne humaine afin d'éviter de glisser", a poursuivi Iannelli, en racontant le chaos régnant alors sur le bateau, après le choc sur les récifs. Avec d'autres, le jeune officier a porté secours "à au moins cinq passagers blessés". "Quand je n'en ai plus vu à proximité, j'ai rejoint Schettino", et avec quatre autre membres d'équipage, "nous sommes partis à la recherche d'un canot", a-t-il raconté. "J'ai sauté sur le toit du canot, Schettino l'avait fait avant moi. Dès que le canot s'est mis à avancer, le bateau s'est retourné et le pont sur lequel nous étions quelques instants auparavant s'est retrouvé sous l'eau", a-t-il raconté. Avant de préciser: "nous avons récupéré ensuite des passagers qui nageaient alors que nous rejoignions la terre ferme".

Le procès de Francesco Schettino a commencé à la mi-juillet et doit durer encore plusieurs mois avec l'audition de centaines de témoins. Le commandant risque 20 ans de réclusion criminelle.


SERVICE:
Pour préparer vos escales en toute sérénité, téléchargez l'appli Guides Escales du Bloc Marine.
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 0899 70 12 34**.
Recevez gratuitement
la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 0899 70 12 34 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction