Les sociétés de location cherchent à séduire les jeunes

Jeudi 16 janvier 2014 à 14h48

Mots clés : , , ,

Le parc de bateaux à louer n’augmente pas en France, contrairement à l’âge moyen des clients. Les sociétés de location, représentées à la fédération des industries nautiques par Emmanuel Allot, cherchent donc à attirer les plus jeunes.


Helia 44. Crédits photo: Fountaine-Pajot

Le parc de bateaux à louer compterait un peu moins de 1.000 bateaux à louer sur le littoral métropolitain, environ 750 en Méditerranée et 250 en Atlantique et Manche. « La clientèle qui achetait un bateau pour louer est en retrait et attend d’avoir plus de visibilité pour les années futures. Nous avons donc moins de bateaux neufs », explique Emmanuel Allot, le directeur commercial de Sunsail et Moorings. Il espère toutefois que ces difficultés permettront de changer les mentalités. « Des années 1990 à 2000, les plaisanciers étaient habitués à voir un certain nombre de nouveautés sortir chaque année et ils avaient le sentiment qu’un bateau de cinq ans était déjà vieux. On peut envisager que, petit à petit, les bateaux vont être loués plus longtemps, disons une dizaine d’année, ce qui pourrait faire baisser le prix des locations. » Mais comment être sûr que les consommateurs ne reprendront pas leurs anciennes habitudes sitôt la crise économique derrière eux ? « Je pense que nous ne retrouverons pas la situation précédente car il y a un vrai trou de génération et l’accession à la propriété est difficile pour les jeunes générations. » Les trentenaires qui focalisent toutes les attentions des sociétés de location.

 

Rajeunir la clientèle avec des formules éprouvées

 

« Nous devons être très humbles, assure Emmanuel Allot. Nous avons un trou de génération que nous n’avons pas su gérer. Nous parlons aux plaisanciers qui sont dans notre sphère mais pour convaincre les Français de se remettre au bateau, il va falloir prendre notre bâton de pèlerin. » Il regrette ainsi que la navigation en flottille soit si peu mise en avant. « Nous pouvons nous inspirer de la façon dont les Anglais approchent la croisière, explique-t-il. La notion de débutant en voile y est mieux appréciée. » Emmanuel Allot estime également que la navigation en solitaire appartient davantage à la génération des baby-boomers. « Pourquoi aujourd’hui, alors que de nombreux jeunes ont été formés en club de voile, une famille de 30/35 ans avec deux enfants va trouver la voile compliquée ? Et pourquoi ils n’ont pas cette impression avec le ski ? Tout le monde a conscience qu’il y a un problème et que nous avons pris du retard. » Le spécialiste de la location pour la fédération des industries nautiques compare ainsi les offres outre-manche de locations festives en flottille ou les propositions de flottilles en semi-rigide pour faire le tour des Cyclades. « Nous sommes dans l’ultra-accessible et cela ne plaira pas à tout le monde mais je pense qu’il faut faire attention à nous adapter aux demandes », précise-t-il. Le spécialiste de la location souhaiterait également mettre en avant les locations avec skipper – « pourquoi est-il si compliqué de demander une location à la journée avec skipper lorsqu’on arrive dans un port alors que c’est si facile d’être pris en charge par un guide en montagne ? » - et les locations de cabines. Quand on évoque avec lui la concurrence des systèmes de location entre particuliers, avec des tarifs environ 30% moins élevés, il a tout d’abord un mouvement de méfiance. « Je crois qu’il ne faut pas tout ramener au prix, insiste-t-il. Nos tarifs seront toujours trop chers pour les plaisanciers mais il faut savoir que quand on prend un contrat 60%/40%, les prix ne sont pas suffisamment élevés pour amortir le bien du propriétaire. Je crois aussi qu’il faut justifier la différence de prix : nous apportons quelque chose en plus en matière de conseil, de sécurité… » Après avoir évoqué l’effet de mode de la location entre particuliers, il ajoute : « Si cela amène plus de monde sur l’eau, tout le monde s’y retrouvera. » Le monde de la location nautique est en ébullition.
 

LIRE AUSSI:

Les nouvelles astuces pour larguer les amarres


SERVICE:
Pour préparer vos escales en toute sérénité, téléchargez l'appli Guides Escales du Bloc Marine.
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 0899 70 12 34**.
Recevez gratuitement
la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 0899 70 12 34 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction