Location d'un voilier aux Antilles : avec ou sans skipper ?

Lundi 9 avril 2018 à 15h05

Dois-je prendre un skipper ou pas ? C'est l'une des questions importantes à se poser lorsque l'on décide de s'offrir des vacances en louant un voilier aux petites Antilles. Pour répondre à cette question, nous avons tenté les deux expériences (avec et sans skipper professionnel) pour s'appuyer sur des éléments concrets à analyser.


Mouillage avec vue sur la Soufrière à Sainte-Lucie / Sophie Savant-Ros -  

En effet, lors de la préparation d'une croisière en bateau de location aux Antilles, plusieurs paramètres viennent se superposer.

- Quel équipage composer pour garder une harmonie pendant une ou deux semaines ?

- Quel type de bateau louer : un monocoque ou un catamaran ?

- Quelle est la bonne époque, en fonction du climat, des contraintes professionnelles et de vacances scolaires, ou autres ?

- Quelle est la bonne destination ?

- Quel budget allouer ?

- Et vers la fin de la réflexion : qui va prendre la responsabilité de cette navigation ? Un des membres de l'équipage va-t-il endosser le rôle de "Skipper" ? (Attention, il ne peut y avoir qu'un seul capitaine à bord !)

En fait, c'est sans doute le point le plus important pour la réussite de votre croisière.

Le port de plaisance du Marin, Martinique / Sophie Savant-Ros

Le choix est crucial et dépendra de la configuration de l'équipage. Globalement, on peut estimer que pour une navigation typique avec un départ de la Martinique vers les Grenadines, il est nettement plus confortable de s'attacher les services d'un skipper professionnel alors que pour une croisière en cabotage autour de la Martinique ou de la Guadeloupe, il est possible de se passer de skipper tout en conservant le caractère très convivial de la navigation.

Dans l'option d'une croisière partant de Martinique vers les Grenadines, il faut prendre en compte la fatigue du voyage, le décalage horaire, le changement de climat, le mal de mer possible tant que l'on n'est pas amariné, le stress de la responsabilité et enfin les conditions météo. Ces dernières sont, dans la plupart du temps, autour de 20 noeuds de NE établis avec une houle de 1m50 dans les canaux au bon plein.

Un bon skipper connaît les mouillages sur le bout des doigts et les pièges à éviter (bouées d'amarrages mal entretenues, locaux avec qui commercer, points de ravitaillement, etc...). Le skipper peut rapidement prendre les décisions liées à l'état d'esprit de l'équipage et vous éviter bien des désagréments, gérer la fatigue en mer, effectuer les Clearances d'entrée-sortie (formalités obligatoires, de plus en plus rigoureuses suite à des abus), aider à choisir les restaurants, etc...

Plongée à l'Anse Chaudière en Martinique / Sophie Savant-Ros

Le skipper est souvent proposé par la société de location qui fait appel à son carnet d'adresses. Un gage de sérieux de la part du skipper consiste à prendre contact quelques jours avant la croisière pour obtenir les informations sur l'équipage et les désirs en termes d'activités, de visites, et de confort. Une relation directe par téléphone est bien souvent le plus pratique et le plus efficace pour sentir si le courant passe bien et pour éventuellement cadrer les attentes et les contraintes de part et d'autre.

Certains skippers ont plusieurs cordes à leur arc et peuvent être moniteur de plongée, chasseur, randonneur, guide historien. Dans notre cas, Guy Lanoix notre skipper avait toutes ces compétences ! Attention c'est une perle rare très convoitée dans le milieu, et si vous avez la chance de pouvoir réserver ses services, c'est la réussite assurée !

Notre skipper Guy Lanoix (à droite). Moniteur de plongée, chasseur, guide, randonneur... Très compétent ! / Sophie Savant-Ros

Pour une croisière plus orientée sur une seule île, comme par exemple la découverte de la Martinique ou de la Guadeloupe, les formalités de Clearance ne sont pas nécessaires et nous bénéficions de tous les avantages des départements français. Dans ce cas, des guides comme le "Bloc Marine Petites Antilles" ou les "Guides Escales Numériques", permettent de fournir les indications suffisantes à une navigation confortable, et un skipper professionnel même s'il reste indéniablement "un plus" pour découvrir plus intimement ces territoires, n'est plus d'après nous, une condition de réussite de la croisière.

Coucher du soleil aux 2 Pitons, Sainte-Lucie / Sophie Savant-Ros

En conclusion, bien que chaque croisière soit un cas unique, notre préconisation est de s'attacher les services d'un skipper professionnel pour une location dès que l'on prévoit un programme de navigation sur plusieurs îles, notamment une descente vers les Grenadines.

Conditions tarifaires : un bon skipper est facturé à partir de 180 euros TTC par jour, ensuite le tarif peut dépendre du CV.

 

A lire aussi :

Antigua : la capitale caribéenne du yachting

Ces croisières au moteur qui font rêver


SERVICE:
Pour préparer vos escales en toute sérénité, téléchargez l'appli Guides Escales du Bloc Marine.
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 0899 70 12 34**.
Recevez gratuitement
la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 0899 70 12 34 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction