Confidences sur les nouveaux catamarans Excess

Mercredi 27 février 2019 à 12h31

Une nouvelle gamme de catamarans baptisée Excess voit le jour cette année pour se décliner dans les deux ans en cinq modèles : de 11 à 15 mètres. Objectif de production : près de 800 multicoques par an, Lagoon compris. Avant la présentation officielle des nouveaux Excess 12 et 15 au prochain Cannes Yachting Festival, nous avons eu la chance de rencontrer Bruno Belmont, Directeur des projets « voile » du Groupe Bénéteau. Il nous explique les origines et les développements du projet Excess...


« Au sein du Groupe, on cherche à faire des catamarans plus équilibrés avec des gains de poids, de l'augmentation de surface de voile, de vitesse, de plaisir et de sensibilité.» Ici, l'Excess 12.

Quelles sont les origines du projet Excess ?

« Après la crise de 2008, nous avons assisté à une division par quatre du marché du monocoque de 30 à 50 pieds et seulement de -30% du marché du catamaran. Dans les années suivantes, nous avons constaté un retard à l’allumage sur le monocoque alors que le multicoque reprenait une croissance à deux chiffres. Sans avoir d’explication précise sur cet engouement, on a vu qu’il existait une demande sur un volume de 400-500 unités par an sur le catamaran avec une clientèle de plaisanciers qui cherchait quelque chose de différent. Parallèlement, nous avions déjà Lagoon, laquelle avait ouvert la voie sur le grand confort avec des bateaux pensés comme des appartements sur l’eau et finalement radicalisé le concept en étant suivi par quasiment toute la concurrence. Des catamarans plutôt pensés pour le mouillage et moins pour la navigation.

Il restait 10% de clients qui cherchaient encore beaucoup de performances et de sensations avec des bateaux à dérive et en carbone, rapides mais chers et surtout difficiles à manier sans se faire peur. Du coup entre les deux, il n’y avait plus rien. D’où l’idée de créer une nouvelle marque en équilibre entre les catamarans confortables et les autres plus performants et sportifs. »

Cette gamme Excess sera donc plus performante que les Lagoon ?   

« Absolument mais sans transiger sur le niveau de confort et les espaces de nos bateaux. Au sein du Groupe Bénéteau, on ne cherche pas du tout à faire des bateaux radicaux. On cherche à faire des catamarans plus équilibrés avec des gains de poids, de l’augmentation de surface de voile, de vitesse, de plaisir et de sensibilité. Des localisations de poste de barre qui permettent de mieux sentir les sensations du bateau. En fait, on aimerait bien offrir autant plaisir à naviguer qu’à s’arrêter ! »   

A taille égale, quels seront les avantages d’un Excess par rapport à un Lagoon ?

« Si on prend les ratios habituels de surfaces de voile en déplacement pour les gammes habituelles de catamarans de croisière, un Excess de base va gagner +5%. Une version plus performante avec un gréement plus grand va gagner +10%. Concrètement en condition de vent réel, de travers, entre 8 et 10 nœuds de vent, on va couper le moteur. On va sentir un bateau qui glisse mieux dans les petits airs. Un catamaran qui va aussi être plus sensible à la barre. Et avec plus de plaisir. Comme les Excess seront potentiellement dotés de Code Zero, dès 5-6 nœuds de vent, on pourra naviguer à la voile ! »

Quels seront les compromis en terme d’aménagements ?

« Nous avons gagné du poids en minimisant les surfaces de composites avec des roufs un peu moins haut, on a raccourci la nacelle. On a mis le rail de grand voile sur la poutre arrière et non pas en haut du bimini. Donc ce dernier n’a pas besoin de renforts et devient plus léger. Au niveau des intérieurs, on a reconstruit nos modules d’aménagements pour les faire très grand et on a simplifié certaines prestations. Exemple : quand on avait un meuble trois tiroirs, on a préféré poser une porte simple de placard pour gagner du poids… Néanmoins, il y aura autant de prestations sur un Excess que sur un Lagoon. Le frigo est, par exemple, aussi gros, l’évier également, le réservoir d’eau en transporte autant, etc. »  

Et en terme de tarifs ?

« Ils ne seront pas forcément moins chers que les Lagoon mais ils vont arriver en standard sur l’eau avec beaucoup d’équipements comme des bossoirs, du 220 volts, de l’électronique. Et contrairement à de nombreux concurrents, les voiles seront en standard… »

Par rapport aux gammes habituelles de catamarans de croisière, un Excess sera 5 à 10% plus performant. Dès 5-6 noeuds de vent, on pourra naviguer à la voile ! Ici l'Excess 15.

A lire aussi :

Swan 65 : un luxueux croiseur aux dents longues

Enfin, un bateau à moteur foiler chez Bénéteau !


SERVICE:
Pour préparer vos escales en toute sérénité, téléchargez l'appli Guides Escales du Bloc Marine.
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 0899 70 12 34**.
Recevez gratuitement
la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 0899 70 12 34 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction